dimanche 17 septembre 2017

[2e partie] Le vote des femmes, le vote des hommes

Dans cette deuxième partie de cette série de billets sur les similarités et différences entre les intentions de vote des femmes et des hommes au Québec, nous allons utiliser les données présentées dans la première partie et les entrer dans les cartes électorales du modèle Qc125.

L'exercice sert à présenter quelles circonscriptions sont susceptibles de changer de couleur si les intentions de vote varient de quelques points à peine. Comme nous le verrons dans les multiples cartes ci-dessous, la fameuse « division du vote » peut aider et peut nuire à tous les partis d'une façon ou d'une autre selon les régions.

À lire aussi:


Important: il est à noter que les pourcentages indiqués sur les cartes représentent les probabilités de remporter la circonscription - et non la projection du vote populaire.

Pour obtenir ces données, j'ai effectué 50 000 simulations avec la projection du vote des femmes et 50 000 autres avec la projection du vote des hommes.

Sans plus attendre, voici les cartes.




Montréal (est)



Les cartes pour l'est de Montréal sont généralement similaires, mais il y a deux exceptions importantes.

D'abord, en utilisant la projection du vote des femmes, le chef péquiste Jean-François Lisée ne serait plus favori dans sa circonscription de Rosemont où Québec Solidaire remporterait 55% des simulations.

De plus, la circonscription de Laurier-Dorion serait un « pile ou face » entre le Parti libéral et Québec solidaire, avec QS comme léger favori (53%).





En utilisant le vote des hommes, ces deux mêmes circonscriptions demeurent des comtés pivots, mais leur couleur respective change: le PQ serait favori dans Rosemont et le PLQ dans Laurier-Dorion.



Laval



Les circonscriptions de l'Île-Jésus ont été plutôt fidèles au Parti libéral dans les récentes élections générales. La projection actuelle du vote des femmes continuerait cette tendance. Le seul comté pivot sur la carte ci-dessous est Sainte-Rose, où le PLQ remporte deux tiers des simulations.





Avec le vote des hommes, les deux circonscriptions au centre de l'île seraient en danger de changer de couleur. En effet, non seulement Laval-des-Rapides deviendrait un comté pivot, mais la CAQ serait même favorite dans Sainte-Rose.



Couronne nord



La dernière projection Qc125 donne la CAQ favorite dans tous les six comtés de la Couronne nord (Terrebonne est le seul comté pivot).

Si le vote national s'enlignait avec le vote des femmes, la carte changerait quelque peu: le Parti québécois serait favori dans TerrebonneBlainville deviendrait un comté pivot - avec la CAQ toujours favorite.





Avec le vote des hommes, cette sous-région des Laurentides serait probablement entièrement caquiste. En effet, la CAQ balaie les six circonscriptions - y compris Terrebonne (qui se trouve juste hors du seuil des comtés pivots).




Laurentides-Lanaudière




La grande région des Laurentides et de Lanaudière contient de nombreux comtés pivots. Elle fait donc partie de celles qui seront le plus affectées par les différences entre le vote des femmes et des hommes.

Avec le vote des femmes, le Parti québécois dominerait cette région du Québec. Argenteuil (comté pivot) serait probablement encore libéral. Masson, Repentigny et L'Assomption (circonscription du chef François Legault) demeureraient solidement caquistes, mais les autres? De Berthier à Joliette à Saint-Jérôme... le Parti québécois serait le grand favori de tous ces comtés (qu'il a d'ailleurs tous gagnés en 2014).





Du côté des hommes, c'est une tout autre histoire. Comme la CAQ est environ 6% plus élevée (en moyenne) chez les hommes que chez les femmes, la région entière pourrait potentiellement passer au turquoise (il y a totue de même plusieurs comtés pivots) - à l'exception de Labelle qui demeurerait péquiste.




Montérégie (est)



L'est de la Montérégie se comporte un peu de la même façon que Laurentides-Lanaudière. Avec le vote des femmes, les châteaux forts de Vachon et Richelieu demeureraient solidement péquistes. De plus, le PQ remporte 67% des simulations dans Taillon et 62% dans Saint-Jean. L'ancien bastion péquiste Borduas serait aussi prenable pour le PQ.

Les comtés caquistes de Chambly, Iberville et Saint-Hyacinthe seraient tous des comtés pivots entre le PQ et la CAQ.





Avec le vote des hommes, l'est de la Montérégie serait emportée par une vague turquoise. Seule Marie-Victorin demeurerait solidement péquiste. Même le bastion de Verchères serait en danger de changer de couleur.




Capitale nationale



La région de Québec, avec ses récentes sautes d'humeurs électorales, sera un intéressant champ de batailles électorales entre le PLQ et la CAQ. En effet, nous devrions nous attendre à de nombreuses circonscriptions chaudement disputées l'an prochain dans la Capitale nationale. La projection actuelle dénombre pas moins de 5 comtés pivots sur les onze circonscriptions de la région.

Si le vote national s'enlignait avec le vote des femmes, le PLQ reprendrait la tête de plusieurs comtés jadis considérés comme des bastions libéraux: Louis-Hébert, Jean-Talon, Vanier-les-Rivières et Montmorency. Charlesbourg demeurerait un comté pivot, mais le PLQ serait toujours favori.




Le vote des hommes est une autre histoire. Nous serions témoins d'un raz-de-marée turquoise partout à Québec, sauf dans Taschereau, « le village gaulois », où le PQ tient toujours le coup (dans le langage d'Astérix: « il résiste encore et toujours à l'envahisseur »).

Regardez tous ces petits rectangles rouges «2014» sur la figure. Ces députés libéraux auraient raison de s'inquiéter pour leur poste.





Chaudière-Appalaches



En ne considérant que le vote des femmes, la carte électorale serait identique à celle de l'élection de 2014. La CAQ prendrait Lévis, Chutes-de-la-ChaudièreBeauce-Nord et les Libéraux, tout le reste.




Avec le vote des hommes, toute la région pourrait tomber aux mains de la CAQ. Les Libéraux seraient toujours favoris dans Côte-du-Sud.





Centre du Québec et Mauricie



Les quatre circonscriptions du Centre du Québec sont maintenant des châteaux forts caquistes, mais, de l'autre côté du Pont Laviolette, le portrait est bien différent. Le PLQ a balayé la Mauricie en 2014, mais il pourrait potentiellement être chassé de la région selon la dernière projection.

Avec le vote des femmes, le PLQ pourrait conserver Trois-Rivières et gagner la nouvelle circonscription de Laviolette-Saint-Maurice. Champlain et Maskinongé seraient des comtés pivots chaudement disputés.





Chez les hommes, tous les comtés libéraux seraient en danger.




En résumé



Voici les cartes des 125 circonscriptions avec les simulations du vote des femmes et des hommes.

(Cliquez pour agrandir.)





En conclusion


Cette série de billets aurait pu s'intituler « Et si que les femmes/hommes ne votaient? » Ce titre aurait sans doute été plus accrocheur, mais il n'aurait pas été honnête. Certes, les sondages nous indiquent qu'il y a une différence de quelques points entre les intentions de vote des femmes et des hommes, mais sommes toutes, les différences ne sont pas dramatiques.

(Imaginez si nous avions un parti ayant l'appui de 45% des hommes, mais seulement 20% des femmes. Un tel contraste serait certainement signe d'un déséquilibre politique troublant. Mais ce n'est pas le cas!)

J'ai donc décidé de titrer les sections de ces billets « Et si le vote des Québécois s'enlignait avec les femmes/hommes? » afin de démontrer, avec chiffres et figures, à quel point les projections de sièges sont serrées à l'heure actuelle.

Comme vous avez pu le constater, quelques points à peine dans certaines régions clés peuvent faire la différence entre un gouvernement majoritaire et minoritaire, entre une victoire et une défaite.


Sur ce, bon dimanche à tous et à toutes! Si vous avez apprécié ce billet, merci de le partager!




Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.

Twitter: @Qc_125

Facebook: @Qc125