lundi 14 novembre 2016

Pas de gouvernement majoritaire en vue

Les derniers sondages des firmes CROP et Léger nous donnent un portrait nébuleux des projections de vote aux prochaines élections provinciale. Selon CROP, le Québec est divisé 50%-50% entre ceux qui croient que le Québec se dirigent dans la bonne/mauvaise direction. À pareille date l'an dernier, l'option « mauvaise direction » menait 59%-41%. En théorie, les libéraux pourrait se réjouir de cette perception améliorée, mais ils seraient prudents de contenir leur joie.

Même avec 37% des appuis des électeurs (après répartition des indécis), le PLQ est loin derrière le PQ pour les intentions de vote chez les francophones (PQ 36%, PLQ 27%).

Selon CROP, les intentions de vote (après répartition) sont:

  • 37% pour le PLQ (27% francos)
  • 30% pour le PQ (36% francos)
  • 22% pour la CAQ (26% francos)
  • 9% pour QS (10% francos)

De son côté, la firme Léger était sur le terrain du 7 au 10 novembre. Voici les résultats publiés:
  • 31% pour le PLQ (19% francos!)
  • 30% pour le PQ (38% francos)
  • 25% pour la CAQ (28% francos)
  • 10% pour QS (12% francos)
Évidemment, ces données ne semblent pas converger vers un résultat clair. J'ai entré ces résultats dans le modèle et simulé 250 fois une élection hypothétique. Voici les résultats: 
Les libéraux emportent 56% des simulations, toutes des victoires minoritaires. Le PQ est victorieux dans 41,6% des simulations, soit 41,2% minoritaires et seulement 0,4% avec une majorité des sièges de l'Assemblée nationale. La CAQ ne peut gagner l'élection avec les résultats des derniers sondages, mais elle détiendrait la balance du pouvoir dans un gouvernement minoritaire.

Certainement, ces chiffres nous portent à croire que rien n'est gagné d'avance pour l'élection de 2018 et que les chances d'un gouvernement minoritaire sont de 99,6%.