lundi 19 décembre 2016

Analyse de la projection du 18 décembre 2016: Le PQ au seuil critique

Le billet suivant utilise les données de la projection du 18 décembre 2016 (voir ce billet).

Je vais mettre de côté pour l'instant les 13 simulations (3,25%) où il y a égalité en tête du nombre de sièges et jeter un coup d'oeil aux résultats des 387 autres simulations

Des 400 simulations, le PLQ en remportait 228 (soit 57%), à chaque fois de façon minoritaire, et perdait à 159 reprises.

Considérez le graphique suivant: sur l'axe horizontal se trouve la projection du vote populaire des Libéraux et sur l'axe vertical, la projection de sièges.

On remarque qu'au-dessus de leur moyenne du vote populaire de 31,6%, les Libéraux sont quasi imbatables. En effet, ils remportent 168 simulations où ils surperforment le vote (88,9%).

Cependant, les Libéraux possèdent quand même des probabilités respectables de l'emporter même s'ils sousperforment leur vote. En effet, on remarque plusieurs points rouges à la gauche de leur moyenne de vote. Le PLQ est vainqueur lors de pas moins de 60 simulations où son vote est sous sa moyenne. Cette particularité, unique au PLQ comme nous le verrons dans les graphiques ci-dessous, s'explique par la solide base libérale de Montréal et Gatineau.

Regardons le même graphique pour le Parti québécois. Sur les 387 simulations considérées, le PQ en remporte 155 et en perd 232.

On remarque tout de suite l'absence quasi totale de points bleus à gauche du vote moyen de 29,1%. Oui, le PQ remporte au total 38,8% des simulations, mais virtuellement toutes ces victoires surviennent lorsque le PQ surperforme son vote.

Ceci est la définition même du seuil de la zone payante d'un système FPTP. Le PQ remporte 143 de ses 155 victoires lorsqu'il dépasse sa moyenne de vote et seulement 12 lorsqu'il sousperforme son vote.

Dans la projection actuelle, le PQ est bien positionné, mais ne possède aucune marge de manoeuvre, particulièrement avec la CAQ qui le talonne dans les banlieues du 450.

Parlant de la CAQ, elle remporte seulement 4 des simulations, soit exactement 1%. Avec une projection de vote à 26%, la CAQ se trouve juste devant la zone payante mentionnée plus haut.


On remarque que pour espérer l'emporter, la CAQ doit grimper vers les 28-29%. Avec une projection légèrement au-dessus de 30 sièges, la CAQ obtiendrait son meilleur score de sa courte histoire, mais j'ai comme l'impression que l'équipe de François Legault ne se contentera pas de juste bien performer aux prochaines élections. Leur probabilité de l'emporter est certes faible, mais bien réelle. Quelques points dans le 450 en particulier pourraient faire une énorme différence sur le résultat final.


Plus d'analyse dans les prochains jours!

* * *

Suivez Qc125 sur Twitter: @Qc_125.