lundi 16 janvier 2017

Deux comtés pivots de Laval: Sainte-Rose et Laval-des-Rapides

L'île de Laval a été complètement balayée par le PLQ en 2014. Le PLQ a obtenu pas moins de 53% du vote populaire contre seulement 23% pour le PQ et 18% pour la CAQ. Sans surprise, les Libéraux ont remporté les six sièges de l'Île-Jésus.

Pourtant, le Parti québécois avait gagné, en 2012, deux circonscriptions lavaloises qui avaient permis à Pauline Marois de remporter l'élection: Laval-des-Rapides (Léo Bureau-Blouin) et Sainte-Rose (Suzanne Proulx). La CAQ s'était même offerte une deuxième place dans Sainte-Rose.

Alors l'île de Laval n'est pas une forteresse libérale impénétrable. Aujourd'hui, il semble que ces deux circonscriptions soit de nouveau en jeu.

Voici la projection actuelle (mise à jour le 18 décembre 2016) des circonscriptions de Laval:


Chomedey, Fabre, Vimont et Mille-Îles sont, pour l'instant, des circonscriptions solidement libérales.

Le PLQ est toujours favori dans Laval-des-Rapides et Sainte-Rose, mais ces deux circonscriptions sont des comtés pivots.

Péquistes en 2012 et libéraux en 2014, ces deux comtés sont aussi de récents comtés baromètres. Quelle est la corrélation entre le parti qui gagne ces comtés et celui qui gagne les simulations de l'élection?

Commençons avec Laval-des-Rapides: dans la projection actuelle, le PLQ remporte 54% des simulations dans ce comtés, le PQ 45% et la CAQ 1%. Le député Jean Habel du PLQ ne peut donc pas considérer son siège comme acquis d'avance.

Rappelons que, dans la projection actuelle, le PLQ remporte 58% des simulations électorales et le PQ, 38,8%. Comment ces probabilités varient-elles selon le résultat dans Laval-des-Rapides? Voici:

Si le PLQ parvient à conserver Laval-des-Rapides, sa probabilité de gagner l'élection grimpe modestement de 58% à 66,2%. Cette variation est modeste parce que justement le PLQ est en tête des probabilités de gagner ce comté. Cependant, s'il perd cette circoncription, ses probabilités de gagner descendent sous la barre des 50%, à 46,2% plus précisément.

Traduction: le PLQ risquerait gros à ne pas prendre les comtés de Laval au sérieux.

Du côté du PQ, les probabilités de victoire électorale varient aussi considérablement selon le résultat dans Laval-des-Rapides. Si le Parti québécois l'emporte dans ce comté, ses probabilités de gagner l'élection augmentent de 38,8% à 50,8%. Le PQ devient donc le favori pour gagner l'élection s'il perce à Laval!

Cependant, si le PQ perd Laval-des-Rapides, ses probabilités de victoire chutent de 10% à 28,8%.

Le portrait de la situation est similaire dans Saint-Rose (actuellement représenté par le député Saul Polo du PLQ). Le parti victorieux dans Saint-Rose augmente dramatiquement ses chances de gagner l'élection.

En 2014, les Libéraux ont gagné les deux circonscriptions. En 2012, les Péquistes ont fait de même. Comment les probabilités varient-elles si un de ces deux partis gagnent les deux circonscriptions? Voici:
En balayant les deux comtés pivots de Laval, le PLQ remporte plus des trois quarts des simulations, soit 78,3%.

Si le PQ remporte ces deux comtés, ses probabilités de gagner l'élection augmentent de 20% (!!), de 38,8% à 58,8%.

(La CAQ est compétitive dans Sainte-Rose, mais ses probabilités déjà faibles de gagner l'élection ne varient pas significativement selon le résultat dans ce comté.)

Sur ce, j'attends impatiemment les chiffres de janvier pour mettre la projection à jour. Je souhaite un excellent lundi à tous mes lecteurs et lectrices!


* * *
Qc125 sur Twitter: @Qc_125.
Qc125 sur Facebook: @Qc125