mercredi 18 janvier 2017

Est-ce que le vote de Québec solidaire influence vraiment les autres partis?

Je dois commencer par vous avouer que j'ai eu beaucoup de difficulté à écrire ce texte. Pourquoi? Parce que la réponse à la question du titre de ce billet me semble évidente: "Bien sûr qu'un parti qui projette d'obtenir entre 8,5% et 11,5% du vote influence le résultat des autres partis... non??"

Si les électeurs de QS n'avaient pas QS, pour quel parti voteraient-ils? Plusieurs vous diront que leur deuxième choix est le Parti québécois, mais de l'expérience de mon entourage (j'habite à Montréal près du « Ground Zero » de Québec solidaire...), plusieurs électeurs QS furent jadis des péquistes déçus.

J'ai déjà entendu une amie me dire: "Il y a deux partis politiques au Québec: les libéraux et les libéraux souverainistes!"

Loin de moi l'intention d'affirmer si elle a raison ou si elle a tort, mais elle est une ex-péquiste maintenant solidaire avec aucune intention de regarder en arrière.

Oui, le Parti québécois est probablement le deuxième choix de plusieurs solidaires, mais il serait erroné de croire que ces électeurs se rangeraient en bloc derrière le PQ si QS devait fermer boutique.

* * *

Évidemment, je suis davantage intéressé par des mesures quantifiables que par des anecdotes. Que dit le modèle à ce sujet? Comment le vote QS influence-t-il le résultat des autres partis?

La dernière projection donne en moyenne un vote populaire de 10,1% au parti de Françoise David. Au cours des 400 simulations, ce vote populaire a varié entre 8,7% et 11,3%. C'est donc une plage de 2,6%.

Considérez le graphique suivant. L'axe horizontal est le vote solidaire et l'axe vertical, le nombre de sièges gagnés par le PLQ lors des simulations:

La courbe de tendance du graphique est positive, mais très faible, soit de 0,29 siège/%. Donc, selon ce graphique, chaque pourcent de vote gagné par QS augmente en moyenne le résultat libéral de 0,29 siège... Considérant le bruit dans ce graphique (les points sont tous éparpillés plutôt loin de la courbe de tendance), il serait vraiment difficile d'en tirer des conclusions, outre le fait que la variation du vote solidaire n'influence pas significativement le résultat libéral.

Regardons maintenant la distribution des sièges péquistes en fonction du vote QS:

Encore une fois, il y a un bruit considérable dans ce graphique. Toutefois, la courbe de tendance est un peu plus importante que celle du graphique libéral et, surtout, elle est négative. La pente de la courbe de tendance est de 0,45 siège/%. Donc, pour chaque pourcent gagné par QS, le nombre de sièges du PQ diminue de 0,45.

Est-ce significatif? Prise à elle seule, cette courbe de veut pas dire grand-chose, mais en contraste avec le graphique libéral plus haut, oui, nous pourrions en tirer une modeste conclusion: le vote QS influence un peu plus le PQ que le PLQ.

(Mais ça, nous le savions déjà, non? Oui, mais n'est-il pas satisfaisant de le démontrer avec chiffres et graphiques?)

Toutefois, un peu de prudence sur ces conclusions: dans l'intervalle actuel, si on suppose que QS augmente son vote populaire de 2% (ce qui serait considérable pour ce parti), nos graphiques nous indiquent que les Libéraux gagneraient en moyenne 0,58 siège et le PQ perdrait 0,90 siège...

Est-ce vraiment concluant? J'ai des réserves.

Juste pour la forme, regardons la distribution des sièges de la CAQ avec le vote solidaire:
Nous voyons une pente quasi nulle dans un graphique avec beaucoup de bruit. Alors non: le vote solidaire n'influence pas significativement le résultat caquiste.

* * *

Mais retournons au PQ. Dans la dernière projection, le PQ remporte 38,8% des simulations électorales. Comment cette probabilité varie-t-elle selon la performance du vote de QS?

Reprenons le graphique des sièges péquistes en fonction du vote QS, mais cette fois, séparons les victoires et les défaites péquistes.

Sur le graphique ci-dessous, les points bleus représentent des victoires péquistes et les points noirs, les défaites. La ligne bleue horizontale est la moyenne de sièges péquistes pour les 400 simulations, soit de 44,2 sièges.

Voyez-vous une tendance? Une corrélation?

Statistiquement, il n'y en a pas.

Il y a 165 victoires péquistes (points bleus): 78 lorsque le vote QS est <10,1% et 77 lorsqu'il est >10,1%.

Il y a 232 défaites péquistes (points noirs): 115 lorsque le vote QS est <10,1% et 117 lorsqu'il est >10,1%.

Dans l'intervalle actuel, à moins qu'il y ait un mouvement en bloc de votes du PQ à QS ou vice-versa, la variation du résultat de Québec solidaire n'influence pas significativement les chances du PQ de l'emporter.

Ça me jette un peu par terre pour être honnête avec vous. Je ne m'attendais pas à ça. Évidemment, il ne faut pas trop étirer cette conclusion: si QS descend à 6% ou grimpe à 15% lors des prochains sondages, la situation devient complètement différente.

Voyons ce que la prochaine projection dira.


Bon mercredi à tous et toutes!

* * *
Qc125 sur Twitter: @Qc_125.
Qc125 sur Facebook: @Qc125