lundi 2 janvier 2017

L'effet caquiste sur le PQ

Selon la dernière projection, la CAQ possède une probabilité d'environ 20% d'obtenir 36 sièges ou plus à l'Assemblée nationale (soit 85 simulations sur 400).

Que peut-on apprendre en analysant ces 85 simulations?

D'abord, traçons un graphique de la projection de sièges de la CAQ en fonction de la projection de sièges de ces rivaux. Commençons avec le PLQ:

Les points rouges représentent le nombre de sièges de la CAQ et du PLQ lorsque le PLQ est vainqueur de la simulation. Les points noirs sont les résultats de ces mêmes partis lors d'une victoire péquiste et les 4 points aquas sont les victoires de la CAQ.

Vous remarquez sans doute qu'il y a beaucoup de points rouges à la droite de la ligne des >35 sièges de la CAQ. En effet, sur les 85 simulations où la CAQ obtient plus de 35 sièges, le PLQ est vainqueur de l'élection pas moins de 61 fois, ce qui équivaut à 71,8% des cas.

Il y même plusieurs victoires libérales en-dessous de la moyenne de sièges (46,9) du PLQ.

Concrètement, cela signifie que même lorsque le PLQ performe sous sa moyenne de sièges, il peut quand même espérer gagner si la CAQ surperforme son total.

En fait, même lorsque la CAQ dépasse les 40 sièges, le PLQ est encore favori de l'emporter.

Regardons le même graphique, mais en comparant les sièges gagnés par le PQ en fonction de ceux gagnés par la CAQ:


Quelques observations peuvent être tirées de ce graphique:
  • Lorsque le PQ obtient un nombre de sièges inférieur à sa moyenne de 44,2, il ne peut pas espérer gagner l'élection;
  • Vous remarquez qu'il y a très peu de points bleus à la droite des >35 sièges pour la CAQ. En effet, sur les 85 simulations, le PQ n'en gagne que 15, soit 17,6%.
  • Si la CAQ obtient plus de 40 sièges, les chances du PQ de l'emporter sont nulles.
  • En gros, lorsque la CAQ performe bien, le PQ performe mal.
Voici, par région, la moyenne des simulations où la CAQ obtient >35 sièges:


En filtant seulement les simulations où la CAQ obtient >35 sièges, la moyenne du PLQ ne descend que de 46,9 à 45 sièges, mais la moyenne péquiste chute de 44,2 à 37 sièges.

(Évidemment, un résultat de 37 sièges pour le PQ serait 7 sièges de plus qu'à l'élection de 2014, mais je doute fortement que les Péquistes s'en réjouiraient.)

La CAQ est peut-être troisième dans les intentions de vote des Québécois, mais sa performance aux prochaines élections pourrait bien décider du sort du prochain gouvernement. Clairement, le PQ est au seuil de la zone payante qui lui permettrait de reprendre le pouvoir, mais juste quelques points derrière se trouve la CAQ qui, avec quelques points de plus dans le 450, pourrait limiter les Libéraux à un gouvernement minoritaire - où même l'emporter.

Je termine avec cette observation: la dernière projection donne les Libéraux gagnant lors de 57% des simulations, le PQ 38,8% et la CAQ 1%.
Si on limite l'échantillon aux 85 simulations où la CAQ obtient 35 sièges et plus, la probabilité d'une victoire péquiste chute à 17,6%. Étrangement, la probabilité d'une victoire libérale grimpe à 71,8%.

En regardant les simulations comté par comté, on voit qu'à 26-28%, la CAQ fait mal principalement au PQ. Si la CAQ peut grimper à 29-31%, elle fera mal aussi aux Libéraux.

* * *

Suivez Qc125 sur Twitter: @Qc_125.