samedi 28 janvier 2017

Projection du 28 janvier 2017: Libéraux favoris, mais minoritaires

Après le tollé causé par les divergences statistiques de Léger et CROP juste avant la période des Fêtes, plusieurs - y compris moi-même - avaient particulièrement hâte aux chiffres de janvier. Sans trop de surprise, les sondages de janvier ont convergé quelque peu et les différences entre CROP et Léger se trouvent à l'intérieur des marges d'erreur.

J'avais surtout hâte de faire rouler le simulateur et publier une nouvelle projection officielle (la première de 2017). J'ai décidé d'essayer une méga séance de simulations: 1000 au total. Mon ordinateur a roulé sans cesse pendant près de 21 heures consécutives.

Et bien, voici enfin les résultats tant attendus.


Les Libéraux sont favoris pour remporter l'élection, mais ne gagnent qu'un peu moins de deux tiers des simulations: soit 65,5%, dont 64,8% avec un gouvernement minoritaire et 0,7% avec une majorité des sièges à l'Assemblée nationale.

Le Parti québécois vient deuxième avec des victoires dans 30,5% des simulations. Toutes les simulations gagnées par le PQ sont minoritaires (le PQ obtient entre 60 et 62 sièges à quelques reprises, ce qui serait suffisant pour former un gouvernement de coalition (très) hypothétique avec Québec solidaire. Nous reviendrons à cette possibilité dans un prochain billet.)

La Coalition Avenir Québec ne gagne que 3 fois sur les 1000 simulations effectuées. Évidemment, ces rares victoires caquistes sont toutes minoritaires.

Il y a égalité dans 3,7% des simulations:
  • 3,5% égalité PLQ-PQ
  • 0,1% égalité PLQ-CAQ
  • 0,1% égalité PQ-CAQ*
(* Étrangement, cette simulation où le PQ et la CAQ sont à égalité pour le gouvernement, le gagnant du vote populaire est... le PLQ. Nous aurions droit à tout un téléroman!)

D'ailleurs, le PLQ remporte le vote populaire dans 92% des simulations et le PQ dans les 8% restants. Aucune des simulations ne donne la CAQ gagnante du vote populaire.

Le PLQ récolte en moyenne 50,0 sièges (ce qui égalerait son score de l'élection de 2012) avec un vote populaire de 32,9%.

Le PQ gagne en moyenne 43,8 sièges avec 28,6% du vote.

La CAQ quant à elle remporte 28,2 sièges en moyenne avec une fraction du vote de 24,6%.

Finalement, Québec solidaire remporte ses trois sièges avec 9,8% du vote.





Comme pas moins de 1000 simulations ont été effectuées, les courbes de probabilités de sièges remportés ressemblent à des courbes normales (des courbes gaussiennes ou « scientifiquement sexy » comme m'a déjà dit mon prof de maths).

On remarque d'ailleurs à quel point la probabilité d'un gouvernement majoritaire est faible. S'il y a une constante depuis quelques mois, c'est qu'à moins d'un revirement de situation majeur, le prochain gouvernement sera probablement minoritaire.



Les distributions régionales ne contiennent pas vraiment de surprises. La moitié est de Montréal est divisée en trois (PLQ, PQ et QS). L'ouest de Montréal est rouge, tout comme Laval. La Montérégie est divisée en trois parties quasi-égales.

La région de Québec est particulièrement intéressante: la CAQ mène et les Libéraux tiennent bon, mais les comtés où les Libéraux sont en tête sont des comtés pivots (couleur rose sur la figure ci-dessous). Il n'en manquerait pas beaucoup pour que le PLQ ne perde ses sièges dans la Capitale.

La lente, mais réelle montée du Parti conservateur du Québec gruge des appuis au PLQ et à la CAQ. Nous n'avons pas encore des chiffres précis sur leurs appuis par circonscription, mais Léger accorde au PCQ 7% des intentions de vote dans la région de Québec, ce qui surpasse la moyenne de Québec solidaire. Au niveau provincial, les appuis au PCQ sont de 3% selon Léger (CROP n'a pas inclu le PCQ dans ses choix de réponses).


La couronne nord de Montréal, les Laurentides et Lanaudière sont des batailles entre le Parti québécois et la CAQ. Le PLQ n'est pas compétitif dans ces régions.

Le Centre du Québec appartient à la CAQ. La Mauricie est divisée entre les trois principaux partis.

Les Libéraux dominent encore l'Outaouais et les Cantons de l'est. Le PQ balaie le Nord.

Comme il y a une énorme quantité de données à la suite de ces 1000 simulations, je vais avoir besoin de plusieurs jours pour plonger dans ses détails et ses particularités.

Au cours des prochains jours, les billets Qc125 se concentreront sur cette projection.

La carte complète de la simulation sera publiée demain. J'ai beaucoup de chiffres à traiter (et j'en suis très heureux!). [Ajout: la carte de la projection est maintenant disponible ici.]

Bon samedi à tous et toutes!


* * * * * * *
Qc125 sur Twitter: @Qc_125.

Qc125 sur Facebook: @Qc125