dimanche 8 janvier 2017

Un coup d'oeil sur la Capitale nationale

Lors de l'élection générale de 2014, la grande région de Québec a été quasi balayée par le PLQ. Même le comté de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, la circonscription occupée jadis par Mme Marois, a été remportée par l'équipe de M. Couillard.



Le PQ a conservé de justesse son château-fort de Taschereau (PQ 31,7% des voix contre 30,5% pour le PLQ). La CAQ a gagné les circonscriptions de La Peltrie et Chauveau (Chauveau est passée au PLQ lors d'une partielle en 2015 après la démission de Gérard Deltell). La CAQ a aussi conservé Lévis et Chutes-de-la-Chaudière.

Le reste est passé aux Libéraux. Résultat: avec dix des seize circonscriptions de la grande région de Québec et de la Beauce, le PLQ s'est assuré d'une victoire majoritaire à l'Assemblée nationale.

Cependant, la dernière projection place la CAQ en tête des intentions de votes dans la région et chacun des cinq comtés pivots est présentement dirigé par un député du PLQ.

Le Parti québécois est favori pour reprendre Charlevoix-Côte-de-Beaupré des Libéraux et conserver Taschereau.

Pour l'instant, les Libéraux peuvent espérer conserver Louis-Hébert, mais qui sait comment les électeurs réagiront aux récents déboires de Sam Hamad? Il a remporté son comté avec 49% des voix en 2014, mais on peut s'attendre à ce que la CAQ place cette circonscription dans sa mire.

Si la CAQ balaie Québec, non seulement les Libéraux perdront leur majorité, mais ils pourraient probablement aussi perdre l'élection.

Si le PLQ gagne 5 sièges ou plus des 16 sièges de la région, il gagne l'élection dans 78% des simulations. Avec moins de 5 sièges à Québec et en Beauce, les chances du PLQ tombent à 52%. (Aucune des victoires libérales n'est majoritaire).

Et regardez le tableau de la projection: le PLQ ne mène que dans trois circonscriptions: deux d'entre elles sont des pivots et l'autre est celle de Sam Hamad.

Avec seulement trois circonscriptions libérales dans la région, que dit le modèle?

Les chances du PLQ de remporter l'élection tombent à 46% et le PQ serait favori pour former le prochain gouvernement. Rien de moins.

Alors, non: la projection actuelle n'est pas tendre envers le PLQ dans la Capitale (cliquez ici pour consulter la carte de la projection du 18 décembre 2016).



Reste à voir si le remaniement minitériel et les coupes d'impôts promises feront tourner le vent en 2017.

* * *
Qc125 sur Twitter: @Qc_125.