samedi 11 février 2017

Résultats de la projection pour Québec solidaire

Outre le bref interlude portant sur les modifications à la carte électorale, les billets des deux dernières semaines portaient sur les résultats des 1000 simulations de la projection du 28 janvier dernier. J'ai consacré la plupart des articles sur la projection du PLQ, du PQ et de la CAQ, mais aujourd'hui je regarde plus en détail ce que raconte la projection pour Québec solidaire.

[À noter: les données utilisées dans ce billet sur les projections de votes et de sièges de Québec solidaire ont été compilées lors de la projection du 28 janvier 2017, donc avant la publication du deuxième rapport de la Commission de la représentation électorale (CRE) sur les changements à la carte électorale. Évidemment, la projection de février tiendra compte de ces modifications. Cependant, la carte électorale proposée par la CRE n'est pas encore officielle, car elle doit être soumise à un débat à l'Assemblée nationale dans les prochains jours. Je publie donc ce billet tel que je l'avais écrit avant la sortie du rapport de la CRE.]

La dernière projection Qc125 accorde à Québec solidaire une moyenne de 3,0 sièges et 9,8% du vote populaire sur les 1000 simulations effectuées. Le pire des scénarios pour QS est d'obtenir 1 seul siège et le meilleur, 5 sièges. Son vote populaire se situe entre 7,9% et 11,7%.

Alors prenons le graphique de la distribution de sièges en fonction du vote populaire...


...et « zoomons » sur Québec solidaire.



Comme le vote de Québec solidaire est concentré sur l'île de Montréal - plus précisément dans les arrondissements voisins du Plateau Mont-Royal - la distribution de sièges en fonction du vote populaire n'est pas aussi « élégante » que celle des autres partis. On remarque tout de suite que la distribution du nombre de sièges n'est pas linéaire, car elle dépend d'abord et avant tout des variations régionales du vote solidaire, et non de son vote national.

D'ailleurs, on remarque sur le graphique ci-dessus que QS peut obtenir cinq sièges, soit son plus haut total, même en sousperformant son vote national (<9,8%). Symétriquement, QS peut aussi obtenir son pire résultat, soit un seul siège, en surperformant son vote national (>9,8%).

Voici les probabilités du vote populaire pour QS, séparé en tranche de 0,5%:


Voici les probabilités du total des sièges remportés par QS au cours des 1000 simulations:


Le résultat le plus probable est évidemment trois sièges, soit les trois mêmes comtés que QS a remportés en 2014*. (*y compris Sainte-Marie-Saint-Jacques... à suivre.)

Évidemment, l'élection partielle dans Gouin sera un évènement à suivre ce printemps. Gouin a été un château-fort péquiste depuis 1976 avant que Françoise David ne l'emporte lors de l'élection générale de 2012. Si QS n'arrive pas à présenter un candidat « vedette » de ce comté (et nous savons tous de qui il s'agit, n'est-ce pas?), seriez-vous vraiment surpris de voir Gouin retomber dans les mains du PQ? Rien n'est exclu.

Voici les circonscriptions où QS possède une probabilité d'au moins 0,5% de l'emporter selon la dernière projection du modèle (en ordre décroissant):

[*Le sort de la circonscription Sainte-Marie-Saint-Jacques sera décidé avant la fin du mois. Pour une analyse des changements de la carte électorale sur le territoire montréalais, je vous invite à lire ce billet.]

Laurier-Dorion pourrait définitivement être un comté à suivre en 2017. Le député libéral Gerry Sklavounos ne s'est fait aucune faveur dernièrement et il est certainement pas impossible que les électeurs de ce comté 1) changent de camp, ou 2) boudent sa candidature. C'est à suivre. Quoi qu'il en soit, QS tentera assurément une offensive dans cette circonscription dans les prochains mois afin d'agrandir sa base montréalaise. (Cliquez ici pour consulter la carte de la projection.)

Finalement, comparons l'influence du vote solidaire sur le résultat de sièges des trois autres partis. J'avais écrit un billet à ce sujet en utilisant les données de décembre 2016. Vous verrez que cette analyse, avec les données de janvier 2017, sera rapide.

D'abord, la projection de sièges libéraux en fonction du vote solidaire.


On remarque tout de suite qu'il y a énormément de bruit dans ce graphique. La faible pente négative de -0,32 sièges/% n'est pas significative considérant la dispersion des données. L'influence du vote solidaire est donc statistiquement insignifiante sur la projection de sièges du PLQ.

Regardons ensuite la projection de sièges péquiste en fonction du vote solidaire:


Il devrait y avoir ici une certaine corrélation, non? Certainement, le vote solidaire fait mal au PQ?

Selon le modèle, cette influence est statistiquement négligeable. La pente moyenne est seulement de -0,03 siège/% (ce qui signifique que chaque pourcent gagné par QS fait perdre en moyenne 0,03 siège au PQ...). Cette pente est tellement noyée dans un nuage bruyant de points qu'elle ne peut être fiable (en plus d'être presque nulle).

Voyez-vous une tendance?

Regardons l'influence du vote solidaire sur le résultat caquiste:



Encore une fois, nous ne pouvons pas tirer de conclusion statistique de ce graphique. La pente de +0,14 siège/% est trop faible pour être significative. Et encore une fois, il y a énormément de bruit dans ce graphique.

À moins que Québec solidaire ne devienne compétitif dans plusieurs autres comtés pivots ou qu'il y ait un mouvement en bloc d'électeurs solidaires vers un autre parti, cette influence risque de demeurer négligeable pour plusieurs autres projections à venir.

(Ça ne m'empêchera pas de vérifier quand même!)


Sur ce, je vous souhaite un excellent weekend à tous et toutes. Si vous appréciez ce blog, je vous serais reconnaissant de le partager!

Je vous remercie de votre support dans ce nouveau projet. Vos commentaires sont évidemment les bienvenus.


* * * * * * *

Qc125 sur Twitter: @Qc_125.

Qc125 sur Facebook: @Qc125