dimanche 5 février 2017

Une autre façon de visualiser les conditions victorieuses de chaque parti

Lors du dernier billet de ce blog, nous avons exploré les différents scénarios victorieux pour le PLQ, le PQ et la CAQ, ainsi que les conditions nécessaires afin d'obtenir une pluralité (et même, dans quelques rares cas, une majorité) de sièges à l'Assemblée nationale. Nous utilisons les données de la dernière projection (28 janvier 2017).

Depuis, j'ai travaillé sur une nouvelle présentation graphique des conditions victorieuses pour chaque parti qui, je crois, possède un certain mérite par son élégance et sa simplicité. J'aimerais partager ces nouveaux graphiques avec mes lecteurs.

Et bien voici.

Considérez le graphique ci-dessous. L'axe horizontal est la projection du vote péquiste de chacune des 1000 simulations et l'axe vertical, la projection du vote libéral. Les points du graphique sont colorés selon le vainqueur de chaque simulation: rouge pour le PLQ, bleu pour le PQ et turquoise pour la CAQ.



Nous séparons notre graphique en quatre quadrants, chacun limité par la valeur moyenne du vote du PQ et du PLQ:
  • Au-dessus la ligne rouge se trouvent les simulations où le PLQ surperforme son vote (PLQ▲) et sous cette même ligne, les simulations où le PLQ sousperforme son vote (PLQ▼).
  • À la droite de la ligne bleue sont les simulations où le PQ surperforme son vote (PQ▲) et à la gauche, où il sousperforme (PQ▼).
À noter: les 37 égalités (soit 3,7% des simulations) ne sont pas tracées sur les graphiques, mais elles sont considérées dans les pourcentages indiqués.

On remarque que le PLQ est dominant dans trois des quatre quadrants. Seulement lorsque le PQ surperforme son vote et que le PLQ sousperforme le sien est-ce que le PQ est favori pour remporter la simulation - et encore, le PLQ remporte tout de même 21,3% de ces scénarios, soit plus d'une fois sur cinq.

On peut aussi constater que les trois points turquoises de la CAQ se trouvent dans le quadrant sud-ouest, où le PLQ et le PQ sousperforment leur vote.

Regardons maintenant les mêmes points, mais distribués selon le vote caquiste à l'horizontale et le vote libéral à la verticale:


Encore une fois, lorsque le PLQ surperforme son vote, ses chances de gagner sont plus que favorables: 87,6% si la CAQ sousperforme et 99,4% si elle surperforme.

On remarque aussi un fait intéressant dans le quadrant sud-est: si le PLQ sousperforme son vote, mais que la CAQ - et non le PQ - en profite, le PLQ conserve tout même 51,2% des chances de gagner. Cette image nous démontre à quel point le PQ ne peut se permettre à la CAQ de grimper, même de quelques points.

Finalement, jetons un coup d'oeil au graphique PQ-CAQ:



Dans le quadrant nord-ouest, le PQ surperforme son vote alors que la CAQ sousperforme le sien. Dans un tel scénario, le PQ est tout juste favori avec 54,3% des probabilités de l'emporter. Dans le quadrant nord-est, la CAQ et le PQ arrachent des votes aux Libéraux. Résultat: les probabilités de victoire du PQ grimpent à 62,7%.

Encore une fois, quand le PQ sousperforme son vote (quadrants sud-est et sud-ouest), les Libéraux sont de fortement favoris.

Au cours de la semaine prochaine, j'analyserai le vote de Québec solidaire et son influence sur les résultats des autres partis (voici le billet à ce sujet en utilisant les données de la projection de décembre 2016). De plus, je jeterai un regard aux (nombreux!) comtés pivots de la dernière projection.

Bon dimanche!


* * * * * * *

Qc125 sur Twitter: @Qc_125.

Qc125 sur Facebook: @Qc125