vendredi 10 mars 2017

La comtés baromètres de la dernière projection

Au total, quinze circonscriptions ont voté du côté du pouvoir lors des deux dernières élections générales, soit avec le PQ en 2012 et le PLQ en 2014.

Ce constat est étonnant. Considérant la baisse généralisée du support libéral en 2012 (la part libérale du vote avait baissé dans 124 des 125 circonscriptions par rapport à 2008, voir ce billet récent) et la cuisante défaite péquiste de 2014 (une chute du vote péquiste dans 123 des 125 circonscriptions par rapport à 2012), on aurait pu s'attendre à ce que davantage de sièges aient changé de mains entre les partis ayant occupé le pouvoir au cours de cette période.

Mais non! Seulement 15 circonscriptions sur 125 ont voté du côté du pouvoir lors de ces deux élections.

Les voici:

(*Le comté de Crémazie vient d'être renommé Maurice-Richard dans le rapport final de la CRE.

** La circonscription de Saint-Maurice aurait fait partie de ce groupe, mais elle a été rayée de la carte électorale et absorbée par ses comtés voisins de la Mauricie.)

Il va sans dire que plusieurs de ces circonscriptions devraient être des comtés pivots selon la projection actuelle. Considérant que le PLQ ait obtenu 41,5% du vote populaire en 2014 et que la moyenne des sondages lui accorde seulement entre 30% et 35% du vote depuis l'automne, il est tout à fait raisonnable de considérer ces comtés libéraux comme étant en danger.

Mais que disent les chiffres?

Utilisons les données de la projection du 5 mars dernier et isolons seulement ces 14 circonscriptions baromètres. Voici les probabilités de victoire de chaque parti dans ces circonscriptions:


Parmi les quatorze circonscriptions listées ci-dessus, seulement trois penchent du côté libéral. Le Parti québécois est favori - même si parfois très légèrement - dans les onze autres comtés.

Roberval (siège du Premier ministre Couillard) est la seule circonscription libérale étant considérée comme « solide » (même si le PLQ perd ce comté dans le quart des simulations). Selon les données de la projection, le PLQ est légèrement en tête dans Maurice-Richard et Sainte-Rose. De plus, le PLQ est placé troisième dans deux de ces comtés: Charevoix-Côte-de-Beaupré (à l'est de Québec) et Champlain (en Mauricie) derrière le Parti québécois et la CAQ.

Onze circonscriptions semblent pencher vers le Parti québécois. Il y a deux comtés « solides » pour le PQ, soit Charlevoix-Côte-de-Beaupré (anciennement la circonscription de Pauline Marois) et neuf comtés pivots.


La CAQ n'est compétitive que dans deux de ces circonscriptions, soit Charlevoix-Côte-de-Beaupré et Champlain. D'ailleurs, il serait étonnant que la CAQ puisse être compétitive pour prendre le pouvoir en 2018 si elle ne parvient pas à remporter quelques un de ces comtés baromètres. C'est à suivre.

Évidemment, considérant que onze des quatorze circonscriptions baromètres ci-dessus sont des comtés pivots, on peut certainement s'attendre à ce que la moindre variation des intentions de vote fasse chavirer la projection de ces comtés au cours des prochains mois. Dans certains comtés, l'écart est ridiculement petit: Laval-des-Rapides (PQ 50,3%), Argenteuil (51,2%), Saint-François (PQ 53,2%) sont clairement des coinflips.

Je publierai dans les prochains jours la liste complète des comtés pivots de la dernière projection.

Bon vendredi à tous et toutes!


* * * * * * *

Qc125 sur Twitter: @Qc_125.

Qc125 sur Facebook: @Qc125

Qc125 sur Google+