mercredi 26 avril 2017

Quand un parti sort de la zone payante...

Qu'arrive-t-il lorsqu'un parti, dans notre cas le Parti québécois, sort de la zone payante d'une projection à l'autre? La réponse est simple: sa projection de sièges tombe et ses chances de gagner s'effondrent.

Voici les projections Qc125 du vote populaire:



Au début du mois de mars, le PQ était projeté en moyenne à 28,6% du vote, soit 4,3% derrière la moyenne des Libéraux, à 32,9%.

La projection QC125 du 5 mars 2017 accordait au Parti québécois une probabilité de 42% de remporter l'élection, incluant 5,1% de remporter une majorité de sièges à l'Assemblée nationale. Cette projection de 10 000 simulations tenait compte de la nouvelle carte électorale de la CRÉ, qui, au net, enlevait deux circonscriptions présentement libérales (fusion de Mont-Royal et Outremont, fusion de Laviolette et Saint-Maurice) et ajoutait deux circonscriptions dans le nord du 450 (Prévost et Les Plaines) où le PQ et la CAQ performent généralement bien.



La figure ci-dessus représente les victoires libérales (points rouges) et péquistes (points bleus) selon le vote populaire respectif de ces deux partis. On remarque que les Libéraux étaient légèrement favoris, mais que le PQ pouvait se permettre de rêver à une victoire s'il surperformait son vote. La CAQ remportait même 0,4% des simulations (points turquoises) lorsque le PQ ET le PLQ sousperformaient (quadrant inférieur gauche).

Un mois plus tard, des sondages favorables au PLQ des firmes Léger et Mainstreet Research faisaient bondir la projection du vote libéral de 1,5% à 34,3%. Le Parti québécois descend de 2,2% à 21,6% (projection Qc125 du 3 avril 2017).

Et la projection chavire complètement.




En sortant de la zone payante, le PQ ne remporte plus que 0,9% des simulations (points bleus éparpillés dans le quadrant inférieur droit). La CAQ, qui est descendue de 24,8% à 23,1%, ne remporte aucune simulation. Le PLQ fait le plein de points rouges en remportant 98,8% des simulations (dont 21,7% de victoires majoritaires).

Il sera intéressant de voir la progression des intentions de vote en mai. Est-ce que cette rapide montée du PLQ est éphémère? L'abrupte chute du PQ et la montée de QS sont-elles vraiment en corrélation? Est-ce que l'opposition profitera d'un cycle de nouvelles peu favorables aux Libéraux (Bombardier, enquête de l'UPAC, etc.)?

Espérons obtenir des données là-dessus sous peu.

Sur ce, bon mercredi à tous et toutes!


* * * * * * *

Qc125 sur Twitter: @Qc_125.

Qc125 sur Facebook: @Qc125

Qc125 sur Google+