jeudi 25 mai 2017

Comtés solides, probables et pivots de la dernière projection

Les sondages de la dernière semaine, combinés à la décision des membres de Québec solidaire de refuser tout pacte électoral avec le PQ, viennent considérablement changer le portrait politique au Québec en vue des élections de 2018. Soudainement, les deux partis non souverainistes représentés à l'Assemblée nationale possèdent une probabilité combinée supérieure à 90% de former le prochain gouvernement.



Toutefois, comme il a été mentionné dans le billet de la projection, de nombreuses circonscriptions seront des batailles fort serrées où chaque vote pourrait faire la différence. C'est d'ailleurs pourquoi la projection de sièges est aussi volatile: il n'y a qu'une incertitude d'environ ±3% pour le vote populaire du PLQ, du PQ et de la CAQ, mais l'incertitude des totaux de sièges avoisine ±7 sièges pour ces partis. C'est énorme.

(Cliquez pour agrandir.)



Le modèle Qc125 classe les circonscriptions en trois catégories: les comtés solides, les comtés probables et les comtés pivots (voir la FAQ à ce sujet).

Voici donc le classement des 125 circonscriptions selon les données de la projection Qc125 de mai 2017 (cliquez ici pour la carte complète de la projection).



Les comtés solides


Les comtés solides sont les châteaux forts de chaque parti. Ils sont classés ainsi parce que le même parti remporte plus de 90% des simulations dans ces comtés.

Regardons d'abord où se trouvent ces comtés solides pour chaque parti:



Sans surprise, la base libérale se trouve principalement à Montréal, Laval, l'ouest de la Montérégie et l'Outaouais. Au total, le PLQ détient 32 circonscriptions solides,

De son côté, le Parti québécois détient 15 comtés solides, dont deux à Montréal et trois en Montérégie. Il est confortablement en avance dans dix circonscriptions au nord de la capitale nationale, soit dans Côte-Sud-Gaspésie et le Nord du Québec.

La Coalition Avenir Québec, avec de récents sondages qui lui ont été favorables, augmente abruptement son total de comtés solides à 20, dont six dans les banlieues au nord de Montréal, trois en Montérégie, huit (!!) dans la grande région de Québec et trois dans le centre du Québec.

Finalement, Québec solidaire possède une probabilité de victoire supérieure à 90% dans trois circonscriptions, soit celles qu'il détient déjà.

Voici les comtés solides de la projection (cliquez pour agrandir):



Remarquez que le seul parti avec des gains nets ici est la CAQ. Les 32 comtés solides libéraux sont des circonscriptions que le PLQ détient déjà et il en est de même pour les 15 comtés solides péquistes et les trois solidaires.

Petit point intéressant et non trivial: la somme des comtés solides des quatre partis nous donne 70. C'est exact: 70 des 125 circonscriptions sont des comtés solides. Tout se joue donc dans les 55 circonscriptions restantes.


Les comtés probables


Les comtés probables sont les circonscriptions où un parti remporte entre 70% et 90% des simulations. Ajoutons ces comtés probables aux comtés solides, et voici ce que nous obtenons:

(Cliquez pour agrandir.)


Le PLQ possède pour l'instant six comtés probables, contre deux pour le PQ, dix pour la CAQ et un seul pour QS.

Voici les comtés solides et probables de la projection (cliquez pour agrandir). Les comtés probables sont indiqués avec des couleurs plus pâles:


Les Libéraux et le PQ ne feraient toujours aucun gain net. Jusqu'à maintenant la CAQ fait le plein de neuf circonscriptions libérales et une péquiste.

QS est en bonne position pour ravir Hochelaga-Maisonneuve au Parti québécois.

Nous sommes maintenant à 89 circonscriptions. Il en reste donc 36.

Les comtés pivots


Finalement, selon les chiffres de la dernière projection, pas moins de 36 circonscriptions sont des comtés pivots, où aucun parti ne possède une probabilité supérieure à 70% de remporter le comté.

Où se trouvent ces comtés pivots?

(Cliquez pour agrandir.)


À l'exception d'Argenteuil, tous les comtés pivots de la Couronne nord, de Laurentides-Lanaudière et de l'est de la Montérégie sont des batailles entre la CAQ et le PQ. Si la CAQ prend le dessus sur le PQ dans ces comtés le jour de l'élection, il y a des chances raisonnables que le Québec se réveille avec un gouvernement caquiste.

Les comtés pivots de la région de Québec sont des batailles PLQ-CAQ. En Mauricie, ce sont des vraies batailles à trois. Dans le Nord du Québec, les comtés pivots se jouent entre le PLQ et le PQ.

Ajoutons les comtés pivots, représentés par des couleurs encore plus pâles (cliquez pour agrandir):



Et voici les 125 circonscriptions!


En conclusion


En regardant ces totaux de sièges, on peut constater à quel point un gouvernement majoritaire est improbable avec les chiffres actuels. Aucun parti ne se rapproche du seuil des 63 sièges:



En effet, seulement 0,9% des simulations ont résulté en gouvernements majoritaires (tous libéral).

Considérant à quel point les électeurs sont divisés de parts et d'autres, je crois que seul un gouvernement minoritaire serait vraiment représentatif du désir de l'électorat.


Sur ce, bonne journée à tous et toutes!



* * * * * * *

Qc125 sur Twitter: @Qc_125.

Qc125 sur Facebook: @Qc125

Qc125 sur Google+