samedi 22 juillet 2017

Projection pour les municipales montréalaises: maux de tête à l'horizon

J'ai l'intention de couvrir l'élection municipale montréalaise du 5 novembre prochain. Comme l'élection pour la mairie est un vote populaire, ce scrutin est exponentiellement fois plus facile à modéliser qu'une élection à générale québécoise avec 125 circonscriptions dont les corrélations sont certes présentes, mais loin d'être linéaires.

Toutefois, les bonnes intentions ne sont souvent pas suffisantes. Comme le modèle Qc125 repose sur des données de sondages, y aura-t-il suffisamment de données pour alimenter la bête?

[Avis: ce billet ce concentre exclusivement sur les élections à la mairie de Montréal. J'aimerais bien aussi couvrir les élections de la ville où j'ai grandi, Québec, mais comme Régis Labaume a été élu avec 79,9% des voix en 2009 et 74,1% en 2013, je ne crois pas que la course de 2017 sera des plus excitantes. Évidemment, si je me trompe, je m'ajusterai en conséquence.]

Lors des municipales montréalaises de 2013, il y avait eu un grand total de trois sondages, dont un (CROP) avait été sur le terrain en mai (!!), soit plus de six mois avant l'élection. Dans ce coup de sonde avec 800 répondants, voici quelles étaient les intentions de vote:

D.Coderre 33%
R.Bergeron (Projet Mtl) 18%
Louise Harel (Vision Mtl) 15%

Avant la fin de l'été, Louise Harel avait rejoint Marcel Côté au sein du parti Coalition Montréal. Le premier (et dernier) sondage Léger pour l'élection municipale a été publié au début octobre et mesurait les appuis suivants:

D.Coderre (Équipe Coderre)39%
R.Bergeron (Projet Mtl)23%
Marcel Côté (Coalition Mtl)17%
Mélanie Joly (Vrai changement)16%

Deux semaines plus tard, CROP retournait sur le terrain et mesurait les appuis suivants:


D.Coderre (Équipe Coderre)41%
Mélanie Joly (Vrai changement)24%
R.Bergeron (Projet Mtl)21%
Marcel Côté (Coalition Mtl)11%



Il s'agit ici d'une récolte excessivement maigre de données, d'où la raison pourquoi les élections municipales me donnent des maux de tête.

Toutefois, les firmes de sondage au Québec possèdent une excellente feuille de route. Regardons les résultats de l'élection de 2013:





Comparons l'évolution des (trois) sondages avec le résultat de l'élection:




Des données supplémentaires auraient certainement aidé à quantifier la montée de Mélanie Joly et la baisse de Denis Coderre dans le dernier droit de la campagne. Toutefois, force est d'admettre que les données disponibles, aussi maigres ont-elles pu être, n'étaient... pas loin du résultat final!

Alors qu'en est-il pour 2017?

À ce que je sache, aucune firme n'a publié de sondage jusqu'à maintenant (corrigez-moi si je me trompe). Mme Joly est maintenant députée à la Chambre des communes (PLC). Richard Bergeron s'est joint à l'équipe de Denis Coderre. Marcel Côté est décédé.

Il semble - pour l'instant - que la mairie de Montréal soit une course entre Denis Coderre et Valérie Plante, la nouvelle cheffe de Projet Montréal - avec M.Coderre largement en avance.

Je suis en train d'assembler le modèle. Dès qu'il y aura des données disponibles, je publierai des mises à jour.


Ne suis-je pas supposé être en vacances? J'y retourne à l'instant.




Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.

Twitter: @Qc_125

Facebook: @Qc125