mercredi 9 août 2017

Où en étions-nous?

Maintenant que les vacances d'été tirent à leur fin, que les écoliers, cégepiens et universitaires se préparent au retour en classe, que la routine automnale reprend... je me suis dit que l'on pourrait commencer par un simple billet intitulé « Où en étions-nous? »

Deux sondages ont été publiés depuis la dernière projection Qc125 - qui date du 22 juin dernier - et un troisième devrait paraître dans The Gazette la semaine prochaine (par la firme Mainstreet, si on se fie à leur cadence).

Le jour de la Saint-Jean-Baptiste, Le Devoir a publié les chiffres Léger suivants:
PLQ 31% (-1% par rapport à mai 2017)
CAQ 28% (+2%)
PQ 22% (-1%)
QS 15% (+2%)
PCQ 3% (--)

(Pourquoi avoir publié un sondage lors d'un jour férié où la plupart des Québécois décrochent de la politique? Je l'ignore.)

Puis, en plein mois de juillet, The Gazette publie le sondage Mainstreet estival suivant:
PLQ 33% (+0% par rapport à juin 2017)
CAQ 28% (+1%)
PQ 21% (-1%)
QS 19% (+1%)

Je n'ai pas compilé de nouvelle projection depuis, mais je le ferai sans doute dans une dizaine de jours quand The Gazette sortira de nouveaux chiffres.

Toutefois, outre le fait que j'essayais désespérément de prendre des vacances, une nouvelle projection n'aurait été bien révélatrice, car ces chiffres Léger et Mainstreet se trouvaient bien à l'intérieur des marges d'erreur de la dernière projection - à l'exception du 19% de Québec solidaire dans le Mainstreet de juillet - et n'auraient pas fait bouger l'aiguille de façon significative.

Comparons ces deux sondages avec la dernière projection du vote populaire:



Quelques observations:
  • Les chiffres du PLQ concordent bien avec la dernière projection. En fait, depuis plus d'un an, le support pour le PLQ est stable et se situe entre 30% et 35%;
  • Les deux derniers sondages mesurent 28% d'appuis pour la CAQ, ce qui s'accorde bien avec la dernière projection de 27,3%. Une nouvelle projection estivale n'aurait fait grimper la CAQ que marginalement;
  • Depuis mai dernier, le PQ est en troisième place des sondages. Ces deux coups de sonde estivaux auraient abaissé le PQ de quelques fractions de points, mais sans plus. Est-ce que le PQ a atteint son plancher et ne peut que remonter à l'automne? C'est possible. Le congrès national de septembre pourrait bien être déterminant pour la formation souverainiste.
  • Finalement, si une projection estivale avait été compilée par le modèle Qc125, Québec solidaire aurait probablement franchi la barre des 15% d'appuis pour la première fois. À 14,0% selon la dernière projection, ce parti semble continuer sa lente progression dans les sondages depuis le printemps. Pas moins de quatre sondages (deux Léger et deux Mainstreet) ont été lancés et publiés depuis le congrès solidaire de mai dernier et, clairement, le refus d'une convergence avec le PQ de la part des membres de QS n'a pas fait descendre ses appuis - du moins, à court terme.


Qu'en est-il de l'efficacité du vote pour ces trois partis? Commençons avec le PLQ. Voici le graphique de la projection de sièges libéraux en fonction du vote populaire libéral (10 000 simulations):



Les points roses indiquent les simulations où le PLQ sousperforme sa moyenne de 31,8% et les points rouges, où il surperforme. Les courbes de tendance linéaires sont aussi séparées selon les simulations de sousperformance et surperformance.

La valeur de la pente nous indique, en moyenne, combien de sièges supplémentaires le PLQ gagne pour chaque pourcentage de vote populaire (seulement valide dans l'intervalle indiqué, évidemment). La pente du PLQ se trouve juste sous les 4 sièges par point : 3,95 sièges/% lorsqu'il sousperforme et 3,99 sièges/% lorsqu'il surperforme.

Conclusions: entre 30% et 34%, le PLQ se trouve au beau milieu d'une zone payante où il remporte beaucoup de sièges par point gagné (et perd beaucoup par point perdu).

Regardons le même graphique pour la CAQ:



La pente du graphique est plus abrupte lorsque la CAQ sousperforme (5,60 sièges/%) que lorsqu'elle surperforme (4,56 sièges/%), comment est-ce possible?

La raison est bien simple: entre 25% et 27% d'appuis (et avec le PQ entre 20% et 24%), la CAQ fait rapidement le plein de sièges aux dépens du PQ, particulièrement dans le 450. Toutes ces circonscriptions pivots des Laurentides, de Lanaudière et de la Montérégie tombent graduellement aux mains de la CAQ lorsqu'elle celle-ci se distancie du PQ.

Ensuite, lorsque la CAQ approche les 30% d'appuis, elle commence à aller chercher des circonscriptions libérales de la Capitale nationale, de Chaudière-Appalaches et de la Mauricie. Certes, la pente diminue à 4,56 sièges/%, mais cette pente est encore supérieure aux pentes libérales.

Finalement, jetons un coup d'oeil aux données du Parti québécois:



Il n'y a pas meilleure description visuelle de ce qu'est la zone payante d'un parti.

Sous sa moyenne de 22,5%, le PQ récolte en moyenne un maigre 3,84 sièges/%. Et lorsqu'il surperforme? La pente prend un virage abrupt et devient 5,78 sièges/% - soit la pente la plus élevée tous partis confondus.

Voici pourquoi les électeurs péquistes ne devraient pas baisser les bras malgré la baisse d'appuis du PQ depuis le printemps dernier: le vote péquiste est encore hautement efficace. Quelques points supplémentaires pourraient signifier une importante récolte de circonscriptions.

Évidemment, cet optimisme doit être accompagné d'une dose de réalisme: entre 22% et 24% du vote populaire, le PQ ne peut espérer prendre le pouvoir l'an prochain.

* * *

Le rythme reprend tranquillement! Tel que mentionné plus haut, des nouveaux chiffres Mainstreet devaient être publiés dans The Gazette la semaine prochaine. J'en profiterai pour compiler une nouvelle projection et ainsi commencer l'automne du bon pied.

Bonne journée à tous et toutes!




Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.

Twitter: @Qc_125

Facebook: @Qc125