mercredi 30 août 2017

Un regard sur la circonscription de Louis-Hébert

Sam Hamad a été élu dans la circonscription de Louis-Hébert, en banlieue de Québec, pour la première fois en avril 2003, lors de la première victoire de Jean Charest comme chef du Parti libéral du Québec.

Cette circonscription avait voté du côté du Parti québécois en 1994 et 1998, alors il s'agissait d'un gain net pour le Parti libéral à l'époque. Peu importe votre opinion de M. Hamad, il a su charmer les électeurs de son comté et conserver son siège à répétition en remportant cette circonscription de nouveau en 2007, 2008, 2012 et 2014.

Mais Louis-Hébert est-il toujours un bastion libéral maintenant que M.Hamad a quitté ses fonctions? Une élection partielle devra avoir lieu dans cette circonscription cet automne et elle sera probablement une chaude lutte entre le PLQ et la CAQ.

La dernière projection Qc125 offre les chiffres suivants pour la circonscription de Louis-Hébert:



Avec une avance projetée de 2,7% en moyenne, la CAQ serait légèrement favorite pour l'emporter sur le PLQ. Il s'agit d'un comté pivot - avec la CAQ gagnante dans 66% des simulations:



Évidemment, l'incertitude de la projection de la circonscription est considérable... mais ces chiffres sont-ils réalistes? Je dois avouer qu'ils me laissent perplexe, surtout en regardant les résultats de 2014:



Le PLQ a remporté Louis-Hébert avec plus de 23% d'avance sur la CAQ... Cette avance aurait-elle fondu comme neige au soleil?

Regardons l'historique de la circonscription. Voici les résultats des élections générales post-référendaires dans Louis-Hébert:



La pire performance libérale des vingt dernières années dans ce comté eut lieu en 2007, alors que l'ADQ de Mario Dumont balayait presque entièrement la région de Québec. Sam Hamad était parvenu à conserver son siège avec 34,5% des voix (le candidat adéquiste avait obtenu 32,6%).

Pour mieux comprendre pourquoi le modèle a tant fait reculer les libéraux dans ce comté depuis 2014, jetons un coup d'oeil aux résultats libéraux dans Louis-Hébert comparés aux résultats libéraux au niveau national:



En 1998, avant l'arrivée de Sam Hamad, le PLQ a sousperformé sa moyenne nationale dans Louis-Hébert. En 2003, il avait réduit l'écart à seulement 1,5% entre son résultat dans Louis-Hébert et son total dans la province.

À partir de 2007, le PLQ surperformera sa moyenne nationale dans Louis-Hébert avec des marges progressivement plus importantes à chaque élection:

  • +6,8% en 2008;
  • +7,2% en 2012;
  • +7,7% en 2014.

Nous voyons ici l'effet d'un « candidat-vedette » sur le résultat du vote dans une circonscription.

Vous pourriez me répondre: « Mais les libéraux performent généralement bien dans la région de Québec depuis plusieurs élections, alors une comparaison du vote dans Louis-Hébert avec le vote national n'est pas concluante. »

Vous n'auriez pas tort.

Alors prenons notre graphique et ajoutons la moyenne du vote libéral dans les onze circonscriptions de la Capitale nationale depuis que Sam Hamad est député:



Eh oui: malgré qu'il soit généralement vrai que le PLQ performe bien à Québec, son vote moyen dans la Capitale nationale est plus bas que son vote moyen au niveau national - à l'exception de 2012 où ils étaient presque à égalité (31,6% à Québec et 31,2% national).

Donc, non seulement le PLQ surperforme son vote national dans Louis-Hébert depuis l'arrivée de Sam Hamad, il le surperforme aussi en le comparant aux autres comtés de la Capitale nationale - par une marge de 7% à 10% environ.

Alors, comment expliquer la projection actuelle?

Les sondages des derniers mois indiquent que le PLQ a perdu environ 10% dans la grande région de Québec. De plus, la CAQ aurait gonflé ses appuis de plusieurs points depuis 2014.

La perte d'un candidat-vedette peut faire chuter le résultat d'un parti de 3% à 6% (et parfois plus) selon l'historique des dernières élections.


Alors...conclusion de la projection?

Louis-Hébert, bastion libéral depuis plus d'une décennie, est maintenant un comté pivot.

[Ajout: il semblerait que des pancartes électorales soient apparues la nuit dernière dans Louis-Hébert et que les électeurs iront aux urnes le 2 octobre. Belle coïncidence d'avoir publié ce billet!]

Bon mercredi à tous et toutes!




Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.

Twitter: @Qc_125

Facebook: @Qc125