lundi 16 octobre 2017

Mairie de Montréal: En 2013, Richard Bergeron tirait Projet Montréal vers le bas

Il y aura probablement de nouvelles données sur la course à la mairie de Montréal très bientôt et, afin de préparer une analyse plus complète, j'ai décidé d'analyser davantage les données de l'élection de la mairie de Montréal de 2013.

Il y avait quatre candidatures sérieuses en 2013: Denis Coderre et son équipe, Richard Bergeron jadis avec Projet Montréal, Mélanie Joly avec Vrai Changement pour Montréal et Marcel Côté avec Coalition Montréal.

M.Coderre a remporté le suffrage avec seulement 32,2% des voix. Au deuxième rang est venue Mélanie Joly, à l'époque une néophyte de la politique, avec 26,5%. Tout juste derrière se trouvait Richard Bergeron avec 25,5%. Finalement, loin derrière, le tandem Côté/Harel n'avait obtenu que 12,8% de voix.


Voici les résultats de la mairie de Montréal en 2013:


Ces résultats pour la mairie de Montréal à eux seuls ne racontent pas tout. Regardons le vote absolu de votes (et non le pourcentage) pour les trois premiers candidats:



Et maintenant, regardons les résultats cumulés des candidats à la mairie des 18 arrondissements de chaque équipe:



Nous remarquons que les candidats d'Équipe Denis Coderre ont obtenu, ensemble, plus de votes que leurs rivaux, mais que l'écart avec Projet Montréal est soudainement bien plus mince. (Vrai changement pour Montréal de Mélanie Joly n'a présenté des candidats que dans neuf des dix-huit arrondissements de la métropole.)

Comparons ces chiffres:



Denis Coderre a donc obtenu plus de douze mille votes de plus que les candidats de son équipe (+9,2%), indiquant qu'il était lui-même plus populaire que ses candidats.

C'est tout le contraire pour Richard Bergeron: il a obtenu plus de dix mille votes de moins que les candidats de son équipe (-7,9%). C'est une donnée révélatrice qui nous démontre que Richard Bergeron était en fait moins populaire que les candidats de son parti.



En conclusion



Plus de dix mille électeurs ont voté pour le candidat de Projet Montréal dans leurs arrondissements, mais pas pour Richard Bergeron à la mairie de Montréal? C'est une des données qui m'a incité à commander le sondage chez Recherche Mainstreet en septembre dernier (voir billet). Contrairement à ce que plusieurs observateurs semblaient penser, les chiffres m'indiquaient que la course à la mairie serait beaucoup plus serrée que plusieurs l'auraient cru.

N'oublions pas que Denis Coderre n'a remporté que 32% des suffrages en 2013. Avec un candidat à la mairie plus charismatique en 2013, Projet Montréal aurait pu remporter la mairie de Montréal. Car oui, Richard Bergeron tirait son parti vers le bas.

Je crois que nous avons une vraie course. J'espère que les citoyens y porteront attention.

J'ai hâte au prochain sondage!

Bonne semaine à tous et toutes.




Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.