lundi 30 octobre 2017

Sondage CROP/Radio-Canada/CBC: Valérie Plante en avance sur Denis Coderre (de justesse)

Nous entrons dans la dernière semaine de la course à la mairie de Montréal entre le maire sortant Denis Coderre et la cheffe de Projet Montréal Valérie Plante. Hier commençait le vote par anticipation et la participation atteignait près de 3% en après-midi selon Élection Montréal.

Ce matin, un nouveau sondage CROP/Radio-Canada/CBC viendra sans doute donner le ton à cette dernière semaine de campagne qui a de plus en plus des airs de fin de marathon endiablé.

[Il s'agit d'une primeur: un sondage sur l'élection municipale de Montréal qui n'est pas un exclusif de Qc125! J'envoie un clin d'oeil aux grands médias avec celle-là.]




Ce sondage CROP est long et détaillé, mais concentrons-nous sur les intentions de vote, puis regardons les sous-échantillons afin de les comparer aux chiffres Léger de la semaine dernière et ceux de Mainstreet du mois dernier.

La firme CROP était donc sur le terrain du 19 au 24 octobre dernier et a réalisé ce sondage à l'aide d'un panel internet (même méthode que Léger). L'échantillon appréciable de 1094 Montréalais et Montréalaises est plus du double des sondages Léger et Mainstreet.


Voici les chiffres de ce matin:



Après avoir fait campagne littéralement tout l'été et tout l'automne, l'équipe de Valérie Plante devance celle de Denis Coderre par deux points, 39% contre 37% parmi les électeurs décidés. Selon CROP, il ne demeure quand même pas moins de 17% d'électeurs indécis - ce qui est considérable à moins d'une semaine du scrutin.

Les autres candidats à la mairie de Montréal obtiennent un score combiné de 2%

Il s'agit ici d'un incroyable revirement de situation. Rappelons que Denis Coderre possédait une avance confortable de 14% en juin dernier.

Ces chiffres de CROP viennent confirmer que les données de Léger Marketing,  qui plaçaient Coderre et Plante à égalité la semaine dernière, n'étaient pas des données aberrantes.



Lors de la publication du sondage Mainstreet/Qc125 de septembre, j'écrivais que l'avance confortable dont jouissait Denis Coderre avait fondu comme neige au Soleil. La semaine dernière, nous étions en droit de se demander si Léger surestimait l'équipe de Valérie Plante. Certains sur les médias sociaux critiquaient que l'échantillon de 500 répondants était beaucoup trop modeste pour parvenir à des conclusions définitives.

Ces gens n'avaient certainement pas tort. Avec les sondages, le doute est toujours plus sage que la certitude - en particulier envers les sous-échantillons. (D'ailleurs, un sondage probabiliste de 500 répondants, comme celui de Mainstreet, possède une marge d'erreur d'environ ±4%, la marge d'erreur grandit considérablement pour les sous-échantillons.)

Toutefois, une succession de sondages est beaucoup plus fiable et révélatrice qu'un sondage unique pris hors contexte. Voici les quatre sondages publiés en 2017 sur la course à la mairie de Montréal:



Le scrutin de dimanche prochain pourrait certes apporter son lot de surprises, mais force est d'admettre que le momentum se trouve du côté de Projet Montréal.

Jetons un regard aux sous-échantillons du sondage CROP et comparons-les avec les chiffres Léger et Mainstreet.



Les francophones



Chez l'électorat francophone, Valérie Plante possède une avance de 6% sur Denis Coderre selon ces derniers chiffres de CROP. Valérie Plante obtient le support de 44% des électeurs francophones et Denis Coderre, 38%.



Il semble ici y avoir un gain net du côté de Projet Montréal. Mainstreet en septembre et Léger en octobre nous indiquaient qu'il y avait une égalité statistique chez l'électorat francophone (Mainstreet: Plante +4%; Léger: Coderre +3%).



Un support de 44% chez les francophones indique que Projet Montréal aurait fait des percées hors de ses bastions habituels du Plateau-Mont-Royal et de Rosemont.





Les non-francophones




En septembre, Mainstreet accordait à Denis Coderre une avance importante de 23 points auprès des non-francophones. Bien que cela pouvait sembler insurmontable, Mainstreet mesurait aussi que plus de la moitié des non-francophones se déclaraient indécis (53%).

La semaine dernière, coup de théâtre: Léger accordait une avance de 5% à Valérie Plante chez l'électorat non francophone. Était-ce une donnée aberrante?

Il semblerait que non. Voici les chiffres de CROP:



Nous avons donc une égalité statistique entre Denis Coderre et Valérie Plante avec 35% et 34%, respectivement.

En fait, selon CROP, l'électorat anglophone se range davantage du côté de Plante (36% contre 31%).

Les allophones favorisent Denis Coderre par un score de 39% contre 33%.

Regardons les chiffres des trois maisons de sondage:


Mainstreet avait probablement sous-estimé les appuis non francophones de Valérie Plante en septembre, mais il est aussi possible que de nombreux électeurs parmi les 53% d'indécis aient décidé de supporter Mme Plante au cours du mois d'octobre. Il s'agit tout de même d'un important revirement sur lequel Léger et CROP sont d'accord: ceux et celles qui croyaient que les non-francophones allaient automatiquement couronner l'ancien ministre libéral semblent s'être royalement trompés.


Regardons maintenant les intentions de vote par tranche d'âge.




Les 18-34 ans



Chez les jeunes électeurs de 18 à 34 ans, Valérie Plante possède une avance importante de 11% sur Denis Coderre avec des appuis de 40% contre 29%.



Nous avons ici un premier exemple où les firmes qui ont sondé les Montréalais ne sont pas d'accord. En septembre, Mainstreet accordait à Valérie Plante une avance de 16% chez les jeunes électeurs. Un mois plus tard, Léger accordait une avance de 6% à Denis Coderre auprès du même électorat (presque une égalité statistique considérant la taille de l'échantillon).



CROP répond en confirmant que les jeunes Montréalais semblent un peu plus enclins à supporter la candidate de Projet Montréal.

Toutefois, c'est bien connu que les jeunes électeurs votent en moins grand nombre que les citoyens plus âgés. Projet Montréal arrivera-t-il à faire sortir le vote des jeunes? Ce sera certainement un défi de taille pour l'équipe de Mme Plante.





Les 35-54 ans



Le vote des électeurs de 35 à 54 sera certainement déterminant dimanche prochain. Léger mesurait une égalité entre les candidats dans son sondage la semaine dernière.

Ce matin, CROP confirme les données de Léger:



Dans son coup de sonde, CROP accorde une légère avance de 2% à Valérie Plante - considérant la taille du sous-échantillon, il s'agit ici d'une égalité statistique.

Mainstreet n'est pas ajouté au graphique ci-dessous, car cette firme découpe les tranches d'âge différemment. En guide de comparaison, Mainstreet accordait à Denis Coderre une avance de onze points chez les 35-49 ans le mois dernier.





Il est à noter qu'en juin, Léger accordait une avance de 19 points à Denis Coderre auprès de ce groupe d'âge. Clairement, la candidate de Projet Montréal a gagné du terrain sur son rival.





Les 55 ans et plus



Finalement, CROP accorde une avance de 6% à Denis Coderre auprès des électeurs plus âgés. Il s'agit d'un contraste important avec les chiffres Léger - qui donnaient plutôt une avance de 5% à Valérie Plante.



Encore une fois, Mainstreet n'est pas inclus dans cette comparaison, mais les chiffres Mainstreet chez les 65 ans et plus étaient sans équivoque: une avance de 31% (!) pour le maire sortant. Ce que Léger et CROP nous indiquent cette semaine est que les chiffres se sont incroyablement resserrés au cours du dernier mois.



Démographiquement, nous pourrions nous attendre à ce que les électeurs âgés soient plus enclins à voter pour Denis Coderre et son équipe, mais ces deux coups de sondent consécutifs nous démontrent que le vote de cette tranche de l'électorat sera sans doute chaudement disputé.





En conclusion



Et maintenant, ce que plusieurs lecteurs et lectrices attendent depuis le début de ce billet: quelle est la projection du vainqueur de l'élection à la mairie de Montréal?

La semaine dernière, Qc125 publiait une version préliminaire de ce graphique:



Comment doit-on interpréter cette figure? Comme le vote à la mairie est un simple scrutin où un électeur égale un vote, nous pouvons tracer les probabilités de l'écart du vote entre Denis Coderre et Valérie Plante. Si l'écart est supérieur à zéro (les colonnes orangées), Denis Coderre l'emporte et demeure maire de Montréal pour un deuxième mandat. Si l'écart est négatif (les colonnes vertes), alors Valérie Plante devient la première mairesse de l'histoire de Montréal.

Les probabilités sont déterminées par une moyenne pondérée des sondages qui prend compte de l'historique des taux de participation des groupes d'âge et du découpage démographique de Montréal. Évidemment, avec seulement deux sondages en un mois, les chiffres étaient pour le moins préliminaires. Néanmoins, en ne considérant que les sondages Mainstreet de septembre et Léger d'octobre, le modèle donnait la victoire à Denis Coderre dans 64,4% des simulations.

En ajoutant ce dernier sondage CROP au modèle, la projection chavire en faveur de Valérie Plante:


Considérant que le sondage CROP, dont l'échantillon est le double de ceux de Léger et Mainstreet, plaçait Valérie Plante en avance, la candidate de Projet Montréal devient favorite selon le modèle... mais de justesse.

En fait, nous avons littéralement une situation d'un « pile ou face » à moins d'une semaine de l'élection.

L'avance de Denis Coderre auprès de l'électorat plus âgé joue en sa faveur et resserre considérablement la projection.


Y aura-t-il davantage de sondages d'ici le scrutin de dimanche?

La Presse, Le Devoir, Le Journal de Montréal, The Gazette, je regarde dans votre direction! Allez, une petite dépense. Je vous promets des clics!


Bonne semaine à tous et toutes!





Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.