mardi 14 novembre 2017

(1er de 3) Les scénarios gagnants pour la CAQ

Où en étions-nous?

Ah, oui: la dernière projection Qc125 (1er novembre 2017) montre que la CAQ est maintenant favorite.

Cette projection contenait cinquante mille simulations d'élections générales. Comme à l'habitude, les chiffres utilisés pour compiler ces résultats proviennent des tendances électorales des élections des deux dernières décennies, ainsi que les sondages les plus récents.

Depuis le printemps dernier, Léger Marketing et Recherche Mainstreet affirment tous deux que la CAQ a dépassé le PQ dans les intentions de vote et que l'écart se resserre graduellement entre la CAQ et le PLQ. En octobre, un premier sondage Ipsos pour La Presse accordait une faible avance de quatre points au PLQ sur la CAQ.

Mais coup de théâtre: une semaine plus tard, un sondage Léger/Le Devoir affirme que la CAQ a dépassé le PLQ en tête des intentions de vote - avec rien de moins que cinq points d'avance sur les libéraux.

Dans ce sondage, le PQ descendait à 20%, un nouveau creux pour la formation de Jean-François Lisée.

Se pourrait-il que ce dernier coup de sonde Léger 1) soit une donnée aberrante ou 2) qu'il ait mesuré une saute d'humeur temporaire de l'électorat? Seuls les prochains chiffres nous le diront.

Considérez la figure suivante:



Voici la moyenne pondérée des sondages depuis janvier 2017. Les sondages sont pondérés selon la taille de leurs échantillons et la date de prise de sonde. Évidemment, les sondages plus récents possèdent un poids plus important dans la pondération.



Nous pouvons donc remarquer que le dernier sondage Léger Marketing a fait bouger l'aiguille de façon significative. Naturellement, si les sondages du mois de novembre viennent réfuter les chiffres de Léger, les « chocs » seront absorbés par le modèle. Le modèle est conçu pour réduire le bruit des fluctuations normales des sondages. À l'opposé, si de nouvelles données viennent confirmer les chiffres Léger, l'effet sera amplifié.


* * *


Nous commençons aujourd'hui une série de trois billets qui exploreront les scénarios victorieux pour la CAQ, le PLQ et le PQ. Selon les données de la dernière projection Qc125, la CAQ est tout juste favorite en remportant 55,8% des simulations.



Le Parti libéral n'est pas loin derrière avec des victoires dans 40,9% des simulations. Le Parti québécois est présentement loin derrière avec 0,6% de victoires. La probabilité d'une égalité au sommet des sièges est de 2,7%.


Voici donc l'exercice: nous isolons les victoires de chaque parti, puis analysons les moyennes du vote populaire et la distribution régionale.


Les scénarios victorieux pour la CAQ



En isolant seulement ses 27 879 simulations victorieuses (sur 50 000), la Coalition avenir Québec remporte (en moyenne) le vote populaire par une faible marge sur le Parti libéral. Étonnamment, la division du vote étant ce qu'elle est, le nouveau seuil que devra atteindre un parti politique pour l'emporter n'est plus 35% ou 40%, mais bien 30%.



Voici la moyenne de la distribution régionale des victoires caquistes: la formation de François Legault balaie les axes Québec-Mirabel et Lévis-Longueuil et arrive (de justesse) à percer dans les Cantons de l'Est.



Il y a de nombreux comtés pivots dans ces régions, mais pour remporter une pluralité (ou une majorité) de sièges, la CAQ doit rafler pratiquement toutes les circonscriptions de la Couronne nord, de Lanaudière, de la Mauricie, du Centre du Québec et de Chaudière-Appalaches.

Dans la région de Québec, seuls les comtés de Taschereau et Jean-Talon résistent à cette vague turquoise.

Hors de la grande région de Montréal et de l'Outaouais, les libéraux sont réduits à une poignée de sièges. Avec une moyenne de 41 sièges, le PLQ obtiendrait son plus faible résultat depuis 1981.

À l'exception de trois sièges de l'est de Montréal et Marie-Victorin en Montérégie, le Parti québécois est repoussé loin des centres urbains et doit se contenter du Bas-Saint-Laurent-Gaspésie, du Saguenay, de la Côte-Nord et de l'Abitibi.

Plus la CAQ grimpe, plus le PQ descend.


En conclusion



Plus tard cette semaine, nous explorerons les scénarios de victoires du Parti libéral et du Parti québécois. Nous verrons qu'un échange de quelques fractions de points à peine serait suffisant pour chavirer la projection.

Il est important de souligner que le dernier sondage Léger pèse énormément dans la dernière projection. Si la CAQ est bel et bien en tête des intentions de vote par plusieurs points (nous le saurons dans les prochains mois), non seulement serait-elle favorite pour l'emporter, mais elle s'approcherait sans doute d'une majorité.

Toutefois, nous avons besoin de données supplémentaires pour arriver à ces conclusions.




Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.