mercredi 28 mars 2018

Ne comptez pas le PQ pour battu

De nombreux observateurs semblent croire que le Parti québécois n’est plus dans la course pour l’élection du 1er octobre prochain. Certes, avec les niveaux d’appuis actuels, la situation n’est pas rose pour la troupe de Jean-François Lisée. Toutefois, une étude plus approfondie des chiffres de la dernière projection électorale Qc125 (parue dans L’actualité le 8 mars dernier) nous indique qu’une remontée de quelques points à peine – même à l’intérieur des intervalles de confiance actuels – pourrait apporter au PQ un nombre équivalent ou même supérieur au total de 30 sièges remportés en 2014 et ainsi assurer l’élection d’un gouvernement minoritaire en octobre prochain.


Lire la suite de l'article sur le site de L'actualité.





Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.

lundi 19 mars 2018

Projection Qc125 pour l'Ontario: les conservateurs loin en avance

Maintenant que le mélodrame de la course à la chefferie du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario est derrière nous, nous pouvons maintenant nous concentrer sur l'élection générale du 7 juin prochain.

Voici une projection électorale préliminaire, prenant en compte les résultats des dernières élections provinciales (2014, 2011 et 2007) et des sondages récents. Une étude approfondie de la démographie des nouvelles circonscriptions est aussi en cours.

J'écris « nouvelles circonscriptions », parce que l'Ontario possède maintenant une toute nouvelle carte électorale - elle passe de 107 à 124 circonscriptions. D'ailleurs, j'aimerais remercier Kyle Hutton pour son aide pour la transposition des données électorales des élections passées.

La projection sera mise à jour et raffinée au cours des prochaines semaines. Je considère ces chiffres comme point de départ officieux de la campagne ontarienne.

Je vous invite d'ailleurs à consulter la nouvelle page Qc125 sur l'Ontario.

Voici les sondages ontariens des douze dernières semaines:


Les moyennes des sondages sont calculées avec la taille des échantillons et la date de terrain. Les sondages récents possèdent un poids plus important dans la pondération.

Avec ces données (incluant les sous-échantillons régionaux des sondages) et l'historique électoral des circonscriptions, voici donc la première projection électorale Qc125 pour l'Ontario.


1- Le vote populaire


Les sondages des prochaines semaines nous indiqueront si la nomination de Doug Ford à la tête des conservateurs fera bouger l'aiguille, mais avec les données disponibles aujourd'hui, le Parti progressiste conservateur de l'Ontario est présentement loin devant ses rivaux avec une moyenne de 40,8% du vote populaire.



Au deuxième rang vient le Parti libéral de l'Ontario avec une moyenne de 29,3%. Le parti de Kathleen Wynne est donc loin derrière et non seulement risque-t-il de perdre l'élection avec de tels chiffres, mais nous verrons plus bas que les libéraux pourraient être décimés en termes de sièges.

Le Nouveau parti démocratique de l'Ontario est troisième avec un vote populaire moyen de 22,6%. Le NPDO pourra-t-il consolider le vote anti-Ford? Pour l'instant, le NPDO semble loin derrière, mais un essoufflement du vote libéral (après 15 ans au pouvoir) pourrait bénéficier le parti de Andrea Horwath.

Voici les projections du vote populaire avec les intervalles de confiance de 95%. Remarquez que les intervalles de confiance des conservateurs ne croisent pas ceux de ses rivaux. En effet, le PPCO remporte le vote populaire dans chacune des 50 000 simulations.










2- Les totaux de sièges



Avec une telle avance au vote populaire, il n'est pas surprenant que les conservateurs dominent aussi la projection de sièges. En moyenne, le Parti progressiste conservateur de l'Ontario remporte 74,9 sièges, soit confortablement en terrain majoritaire (comme au Québec, 63 sièges sont requis pour une majorité à Queen's Park).


Le Parti libéral de l'Ontario, au pouvoir depuis 2003 et majoritaire depuis 2014, est loin derrière avec une moyenne de seulement 26,1 sièges. Nous verrons plus bas que l'intervalle de confiance des libéraux ne croise pas celui des conservateurs.

Finalement, le Nouveau parti démocratique de l'Ontario remporte une moyenne de 22,9 sièges au cours des 50 000 simulations. Le NPDO possède de nombreuses circonscriptions solides principalement dans les régions de Windsor, Hamilton et le Nord de l'Ontario. Le plancher néodémocrate est plus élevé que celui des libéraux.


Voici les moyennes des totaux de sièges avec les intervalles de confiance de 95%:




Voici la distribution statistique des totaux de sièges:







3- Les probabilités du vainqueur



Avec de tels appuis distribués dans de nombreuses régions de l'Ontario, le PPCO est donc lourdement favori pour remporter le plus grand nombre de sièges à l'Assemblée législative de l'Ontario.

Lourdement? Le Parti progressiste conservateur de l'Ontario remporte 49 993 des 50 000 simulations de la projection. Parmi les sept simulations restantes, le PLO remporte une pluralité dans trois simulations et il y a égalité des totaux de sièges dans les quatre autres.


Avec ces chiffres, le PPCO obtient une majorité de sièges dans plus de neuf simulations sur dix, soit 91,3%.




4- La distribution régionale



Cliquez sur les images pour les agrandir. Les pourcentages inscrits sur les cartes indiquent les probabilités de victoire par circonscription.

Ottawa et l'est de l'Ontario







Centre de l'Ontario







Toronto et la Couronne du 905







Sud-ouest de l'Ontario







Hamilton et Niagara







Nord de l'Ontario







En conclusion



La campagne électorale n'est pas officiellement entamée en Ontario, mais le PPCO détient déjà une énorme avance sur ces rivaux. Ces chiffres pourraient-ils changer? Évidemment que oui, alors je garderai un oeil sur les sondages des prochaines semaines et mettrai cette projection à jour.

Pour les projections des 124 circonscriptions, je vous invite à consulter la nouvelle page Qc125 sur l'Ontario.






Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.

vendredi 9 mars 2018

Carte complète de la projection électorale Qc125 du 8 mars 2018

Voici la carte complète de la projection électorale Qc125 du 8 mars 2018 (consultez la projection en cliquant sur ce lien).

(Cliquez pour agrandir les cartes)





Les pourcentages indiqués sur les cartes indiquent les probabilités, calculées avec les 50 000 simulations de la projection, qu'un parti remporte la circonscription.

Les cases aux couleurs pâles indiquent que ces circonscriptions sont des comtés pivots, où aucun parti ne remporte le comté dans plus de 80% des simulations. Les cases blanches représentent les circonscriptions où aucun parti ne remporte plus de 60% des simulations, soit les circonscriptions les plus incertaines.

Voici donc la carte de la projection par région.

Attention: les limites des circonscriptions sur les liens suivants sont approximatives. Pour les limites précises de chaque circonscription, veuillez consulter le rapport final de la Commission de la représentation électorale (CRE).

Je rappelle à mes lecteurs que les chiffres de cette projection ne constituent pas une prédiction sur le résultats de l'élection l'an prochain - il s'agit d'une projection du « maintenant ».

Bonne lecture!


* * * * * *

Est de Montréal





Pour les projections du vote populaire des comtés de l'est de Montréal, cliquez sur les liens suivants:




Ouest de Montréal





Pour les projections du vote populaire des comtés de l'ouest de Montréal, cliquez sur les liens suivants:




Laval





Pour les projections du vote populaire des comtés de Laval, cliquez sur les liens suivants:




Couronne nord





Pour les projections du vote populaire des comtés de la Couronne nord de Montréal, cliquez sur les liens suivants:





Laurentides-Lanaudière





Pour les projections du vote populaire des comtés de Laurentides-Lanaudière, cliquez sur les liens suivants:



Montérégie (est)





Pour les projections du vote populaire des comtés de l'est de la Montérégie, cliquez sur les liens suivants:




Montérégie (ouest)






Pour les projections du vote populaire des comtés de l'ouest de la Montérégie, cliquez sur les liens suivants:




Capitale nationale






Pour les projections du vote populaire des comtés de la Capitale nationale, cliquez sur les liens suivants:




Chaudière-Appalaches






Pour les projections du vote populaire des comtés de Chaudière-Appalaches, cliquez sur les liens suivants:




Outaouais





Pour les projections du vote populaire des comtés de l'Outaouais, cliquez sur les liens suivants:




Centre du Québec et Mauricie





Pour les projections du vote populaire des comtés du Centre du Québec et de la Mauricie, cliquez sur les liens suivants:




Cantons de l'Est





Pour les projections du vote populaire des comtés des Cantons de l'Est, cliquez sur les liens suivants:




Bas-Saint-Laurent-Gaspésie





Pour les projections du vote populaire des comtés du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, cliquez sur les liens suivants:




Abitibi, Saguenay et Nord du Québec







Pour les projections du vote populaire des comtés de l'Abitibi, du Saguenay et du Nord du Québec, cliquez sur les liens suivants:





Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.

jeudi 8 mars 2018

Projection électorale Qc125 du 8 mars 2018

Les derniers sondages indiquent que la CAQ flirte toujours avec une majorité, mais de justesse. Le PLQ reste dans la course, mais avec un vote concentré. Quant au PQ, il semble avoir freiné sa chute, mais son regain demeure modeste.

Cliquez sur ce lien pour lire ce billet sur le site de L'actualité









Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.


lundi 5 mars 2018

Sondage Recherche Mainstreet: le PLQ bel et bien en baisse

Un nouveau sondage Recherche Mainstreet a été conduit la semaine dernière et, comme tout ce fut le cas dans le sondage Léger/Le Devoir/JdM d'hier, le Parti libéral du Québec est en baisse, alors que la CAQ trône au sommet des intentions de vote. Cependant, nous verrons plus bas que l'avance de la CAQ est quelque peu moins confortable chez Mainstreet que chez Léger.

Ce sondage a été effectué par appels robotisés (IVR = « Interactive Voice Response ») le 1er mars 2018. L'échantillon est de 1062 répondants et la marge d'erreur est de ±3,0%

[Dans son rapport de sondage, Mainstreet publie toutes ses données avec une décimale. Par souci de clarté, nous vous présentons ici les chiffres arrondis au pourcentage près. Nous vous invitons à consulter le rapport du sondage pour plus de détails.]


Voici donc les résultats au niveau national:

La Coalition avenir Québec est stable au premier rang des intentions de vote avec 32% des répondants. Il s'agit du troisième sondage Mainstreet consécutif où la CAQ devance les libéraux.





Le Parti libéral du Québec recule de trois points et se retrouve maintenant bien campé au deuxième rang avec 28% des intentions de vote. Avec ce sondage et le Léger d'hier, le fameux « plancher libéral de 30% » semble soudainement vulnérable.

Comme ce fut le cas dans le sondage Léger d'hier, le Parti québécois grimpe modestement à 20% des répondants, en hausse deux points. Avec les chiffres des dernières semaines, il est bien possible que l'hémorragie au PQ ait été stoppée. En effet, les trois sondages du dernier mois (Ipsos, Léger et Mainstreet) accordent au PQ au moins 20% des intentions de vote.

De son côté, Québec solidaire recule de quatre points à 11%. Il s'agit du plus bas niveau de QS chez Mainstreet depuis le printemps 2017.

Ce sondage Mainstreet a aussi mesuré des appuis non négligeables au Parti conservateur du Québec (4%) et au Nouveau Parti démocratique du Québec (3%). Il est à noter que le sondage Léger d'hier accordait 2% à chacune de ces formations politiques.

Avec ces nouvelles données, nous pouvons calculer la moyenne pondérée des intentions de vote. Voici ce que nous obtenons:


[Dans le bas du graphique: points bleu foncé = PCQ; points roses = NPDQ; points verts = PVQ]

Explorons maintenant les sous-échantillons habituels du sondage, ainsi que leurs progressions au cours des derniers mois: les électeurs francophones, la région de Montréal, la région de Québec et le reste du Québec.




Électeurs francophones


Comme ce fut le cas dans le sondage Léger d'hier, le Parti libéral du Québec est en forte baisse auprès de l'électorat francophone. En effet, Recherche Mainstreet mesure les appuis du PLQ à 21%, une baisse importante de six points depuis le mois de janvier.



La Coalition avenir Québec détient une forte avance sur ses rivaux avec 36% du vote francophone. Comme nous le verrons plus bas, la moyenne des sondages indique que la CAQ est maintenant confortablement en tête du vote francophone.

Le Parti québécois se trouve au deuxième rang avec 23%.

Entrons ces nouvelles données dans nos moyennes pondérées:







Région de Montréal


Même si les mesures de Mainstreet ne sont pas identiques à celles de Léger, nous pouvons observer des tendances hautement similaires. Dans la grande région de Montréal, le PLQ perd du terrain et n'obtiendrait plus que le tiers des intentions de vote.



Nous pouvons aussi remarquer que Québec solidaire accuse une forte baisse dans la région métropolitaine. Toutefois, le 18% pour QS en janvier était fort probablement une donnée aberrante (normal pour les sous-échantillons). Un support solidaire de 12% dans le grand Montréal concorde davantage avec les résultats des autres firmes de sondage.

Voici les moyennes pondérées:







Région de Québec



Dans la région de la Capitale nationale, la formation de François Legault domine maintenant les intentions de vote depuis plusieurs mois et ce sondage ne fait pas exception. La CAQ obtient un support total de 46%, soit plus de vingt points devant son plus proche rival.



Le PLQ recule considérablement à Québec avec seulement 23%. Le Parti québécois grimpe modestement à 16%.

Les moyennes pondérées de la région de Québec nous indiquent de plus en plus que la CAQ pourrait effectuer un quasi-balayage de la région si ses appuis se maintenaient jusqu'à l'automne.






Ailleurs au Québec



Finalement, hors des régions de Montréal et Québec, les données nous indiquent que la CAQ est loin devant ses rivaux. Avec 39% d'appuis, la CAQ pourrait consolider des gains nets de sièges - particulièrement en Mauricie et peut-être dans les Cantons de l'Est.




Le Parti québécois et le Parti libéral sont à égalité statistique avec respectivement 21% et 20% d'appuis.

Il s'agit peut-être d'une légère aberration statistique, mais c'est dans ce sous-échantillon que le PCQ sur-performe sa moyenne avec 6% d'appuis. Plus de données seront nécessaires avant d'arriver à des conclusions, mais il se pourrait que le PCQ ait gagné quelques points dans la région de Chaudière-Appalaches. C'est à suivre.

Voici les moyennes pondérées:






En conclusion


Tel que mentionné ci-dessus, trois sondages des intentions de vote des Québécois ont été publiés au cours des trente derniers jours:



Ces trois sondages - effectués par trois méthodes différentes - dépeignent tous un portrait similaire du paysage politique actuel: 1) la CAQ est en tête; 2) le PLQ et le PQ semblent tous deux à leur plancher respectif; 3) les appuis de QS se trouvent à un nouveau niveau de croisière près de 10% (plutôt que les 14% ou 15% de l'été 2017).

De plus, le PCQ et le NPDQ obtiennent ensemble une part non négligeable des intentions de vote. Ces partis étant tous deux fédéralistes, pourraient-ils fractionner et gruger le vote des électeurs libéraux insatisfaits avec le gouvernement actuel? Ce n'est qu'une hypothèse pour l'instant, mais ce n'est certainement pas un scénario à exclure. Les chiffres des prochains mois nous indiqueront si les appuis à ces partis se cristallisent ou se détériorent plus l'élection approche.

Nous possédons maintenant suffisamment de données pour compiler une nouvelle projection électorale Qc125. Je lance le simulateur sous peu et publierai les résultats au cours de la semaine.


* * *

Voici le rapport du sondage Mainstreet.



Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.