lundi 19 mars 2018

Projection Qc125 pour l'Ontario: les conservateurs loin en avance

Maintenant que le mélodrame de la course à la chefferie du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario est derrière nous, nous pouvons maintenant nous concentrer sur l'élection générale du 7 juin prochain.

Voici une projection électorale préliminaire, prenant en compte les résultats des dernières élections provinciales (2014, 2011 et 2007) et des sondages récents. Une étude approfondie de la démographie des nouvelles circonscriptions est aussi en cours.

J'écris « nouvelles circonscriptions », parce que l'Ontario possède maintenant une toute nouvelle carte électorale - elle passe de 107 à 124 circonscriptions. D'ailleurs, j'aimerais remercier Kyle Hutton pour son aide pour la transposition des données électorales des élections passées.

La projection sera mise à jour et raffinée au cours des prochaines semaines. Je considère ces chiffres comme point de départ officieux de la campagne ontarienne.

Je vous invite d'ailleurs à consulter la nouvelle page Qc125 sur l'Ontario.

Voici les sondages ontariens des douze dernières semaines:


Les moyennes des sondages sont calculées avec la taille des échantillons et la date de terrain. Les sondages récents possèdent un poids plus important dans la pondération.

Avec ces données (incluant les sous-échantillons régionaux des sondages) et l'historique électoral des circonscriptions, voici donc la première projection électorale Qc125 pour l'Ontario.


1- Le vote populaire


Les sondages des prochaines semaines nous indiqueront si la nomination de Doug Ford à la tête des conservateurs fera bouger l'aiguille, mais avec les données disponibles aujourd'hui, le Parti progressiste conservateur de l'Ontario est présentement loin devant ses rivaux avec une moyenne de 40,8% du vote populaire.



Au deuxième rang vient le Parti libéral de l'Ontario avec une moyenne de 29,3%. Le parti de Kathleen Wynne est donc loin derrière et non seulement risque-t-il de perdre l'élection avec de tels chiffres, mais nous verrons plus bas que les libéraux pourraient être décimés en termes de sièges.

Le Nouveau parti démocratique de l'Ontario est troisième avec un vote populaire moyen de 22,6%. Le NPDO pourra-t-il consolider le vote anti-Ford? Pour l'instant, le NPDO semble loin derrière, mais un essoufflement du vote libéral (après 15 ans au pouvoir) pourrait bénéficier le parti de Andrea Horwath.

Voici les projections du vote populaire avec les intervalles de confiance de 95%. Remarquez que les intervalles de confiance des conservateurs ne croisent pas ceux de ses rivaux. En effet, le PPCO remporte le vote populaire dans chacune des 50 000 simulations.










2- Les totaux de sièges



Avec une telle avance au vote populaire, il n'est pas surprenant que les conservateurs dominent aussi la projection de sièges. En moyenne, le Parti progressiste conservateur de l'Ontario remporte 74,9 sièges, soit confortablement en terrain majoritaire (comme au Québec, 63 sièges sont requis pour une majorité à Queen's Park).


Le Parti libéral de l'Ontario, au pouvoir depuis 2003 et majoritaire depuis 2014, est loin derrière avec une moyenne de seulement 26,1 sièges. Nous verrons plus bas que l'intervalle de confiance des libéraux ne croise pas celui des conservateurs.

Finalement, le Nouveau parti démocratique de l'Ontario remporte une moyenne de 22,9 sièges au cours des 50 000 simulations. Le NPDO possède de nombreuses circonscriptions solides principalement dans les régions de Windsor, Hamilton et le Nord de l'Ontario. Le plancher néodémocrate est plus élevé que celui des libéraux.


Voici les moyennes des totaux de sièges avec les intervalles de confiance de 95%:




Voici la distribution statistique des totaux de sièges:







3- Les probabilités du vainqueur



Avec de tels appuis distribués dans de nombreuses régions de l'Ontario, le PPCO est donc lourdement favori pour remporter le plus grand nombre de sièges à l'Assemblée législative de l'Ontario.

Lourdement? Le Parti progressiste conservateur de l'Ontario remporte 49 993 des 50 000 simulations de la projection. Parmi les sept simulations restantes, le PLO remporte une pluralité dans trois simulations et il y a égalité des totaux de sièges dans les quatre autres.


Avec ces chiffres, le PPCO obtient une majorité de sièges dans plus de neuf simulations sur dix, soit 91,3%.




4- La distribution régionale



Cliquez sur les images pour les agrandir. Les pourcentages inscrits sur les cartes indiquent les probabilités de victoire par circonscription.

Ottawa et l'est de l'Ontario







Centre de l'Ontario







Toronto et la Couronne du 905







Sud-ouest de l'Ontario







Hamilton et Niagara







Nord de l'Ontario







En conclusion



La campagne électorale n'est pas officiellement entamée en Ontario, mais le PPCO détient déjà une énorme avance sur ces rivaux. Ces chiffres pourraient-ils changer? Évidemment que oui, alors je garderai un oeil sur les sondages des prochaines semaines et mettrai cette projection à jour.

Pour les projections des 124 circonscriptions, je vous invite à consulter la nouvelle page Qc125 sur l'Ontario.






Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.