lundi 5 mars 2018

Sondage Recherche Mainstreet: le PLQ bel et bien en baisse

Un nouveau sondage Recherche Mainstreet a été conduit la semaine dernière et, comme tout ce fut le cas dans le sondage Léger/Le Devoir/JdM d'hier, le Parti libéral du Québec est en baisse, alors que la CAQ trône au sommet des intentions de vote. Cependant, nous verrons plus bas que l'avance de la CAQ est quelque peu moins confortable chez Mainstreet que chez Léger.

Ce sondage a été effectué par appels robotisés (IVR = « Interactive Voice Response ») le 1er mars 2018. L'échantillon est de 1062 répondants et la marge d'erreur est de ±3,0%

[Dans son rapport de sondage, Mainstreet publie toutes ses données avec une décimale. Par souci de clarté, nous vous présentons ici les chiffres arrondis au pourcentage près. Nous vous invitons à consulter le rapport du sondage pour plus de détails.]


Voici donc les résultats au niveau national:

La Coalition avenir Québec est stable au premier rang des intentions de vote avec 32% des répondants. Il s'agit du troisième sondage Mainstreet consécutif où la CAQ devance les libéraux.





Le Parti libéral du Québec recule de trois points et se retrouve maintenant bien campé au deuxième rang avec 28% des intentions de vote. Avec ce sondage et le Léger d'hier, le fameux « plancher libéral de 30% » semble soudainement vulnérable.

Comme ce fut le cas dans le sondage Léger d'hier, le Parti québécois grimpe modestement à 20% des répondants, en hausse deux points. Avec les chiffres des dernières semaines, il est bien possible que l'hémorragie au PQ ait été stoppée. En effet, les trois sondages du dernier mois (Ipsos, Léger et Mainstreet) accordent au PQ au moins 20% des intentions de vote.

De son côté, Québec solidaire recule de quatre points à 11%. Il s'agit du plus bas niveau de QS chez Mainstreet depuis le printemps 2017.

Ce sondage Mainstreet a aussi mesuré des appuis non négligeables au Parti conservateur du Québec (4%) et au Nouveau Parti démocratique du Québec (3%). Il est à noter que le sondage Léger d'hier accordait 2% à chacune de ces formations politiques.

Avec ces nouvelles données, nous pouvons calculer la moyenne pondérée des intentions de vote. Voici ce que nous obtenons:


[Dans le bas du graphique: points bleu foncé = PCQ; points roses = NPDQ; points verts = PVQ]

Explorons maintenant les sous-échantillons habituels du sondage, ainsi que leurs progressions au cours des derniers mois: les électeurs francophones, la région de Montréal, la région de Québec et le reste du Québec.




Électeurs francophones


Comme ce fut le cas dans le sondage Léger d'hier, le Parti libéral du Québec est en forte baisse auprès de l'électorat francophone. En effet, Recherche Mainstreet mesure les appuis du PLQ à 21%, une baisse importante de six points depuis le mois de janvier.



La Coalition avenir Québec détient une forte avance sur ses rivaux avec 36% du vote francophone. Comme nous le verrons plus bas, la moyenne des sondages indique que la CAQ est maintenant confortablement en tête du vote francophone.

Le Parti québécois se trouve au deuxième rang avec 23%.

Entrons ces nouvelles données dans nos moyennes pondérées:







Région de Montréal


Même si les mesures de Mainstreet ne sont pas identiques à celles de Léger, nous pouvons observer des tendances hautement similaires. Dans la grande région de Montréal, le PLQ perd du terrain et n'obtiendrait plus que le tiers des intentions de vote.



Nous pouvons aussi remarquer que Québec solidaire accuse une forte baisse dans la région métropolitaine. Toutefois, le 18% pour QS en janvier était fort probablement une donnée aberrante (normal pour les sous-échantillons). Un support solidaire de 12% dans le grand Montréal concorde davantage avec les résultats des autres firmes de sondage.

Voici les moyennes pondérées:







Région de Québec



Dans la région de la Capitale nationale, la formation de François Legault domine maintenant les intentions de vote depuis plusieurs mois et ce sondage ne fait pas exception. La CAQ obtient un support total de 46%, soit plus de vingt points devant son plus proche rival.



Le PLQ recule considérablement à Québec avec seulement 23%. Le Parti québécois grimpe modestement à 16%.

Les moyennes pondérées de la région de Québec nous indiquent de plus en plus que la CAQ pourrait effectuer un quasi-balayage de la région si ses appuis se maintenaient jusqu'à l'automne.






Ailleurs au Québec



Finalement, hors des régions de Montréal et Québec, les données nous indiquent que la CAQ est loin devant ses rivaux. Avec 39% d'appuis, la CAQ pourrait consolider des gains nets de sièges - particulièrement en Mauricie et peut-être dans les Cantons de l'Est.




Le Parti québécois et le Parti libéral sont à égalité statistique avec respectivement 21% et 20% d'appuis.

Il s'agit peut-être d'une légère aberration statistique, mais c'est dans ce sous-échantillon que le PCQ sur-performe sa moyenne avec 6% d'appuis. Plus de données seront nécessaires avant d'arriver à des conclusions, mais il se pourrait que le PCQ ait gagné quelques points dans la région de Chaudière-Appalaches. C'est à suivre.

Voici les moyennes pondérées:






En conclusion


Tel que mentionné ci-dessus, trois sondages des intentions de vote des Québécois ont été publiés au cours des trente derniers jours:



Ces trois sondages - effectués par trois méthodes différentes - dépeignent tous un portrait similaire du paysage politique actuel: 1) la CAQ est en tête; 2) le PLQ et le PQ semblent tous deux à leur plancher respectif; 3) les appuis de QS se trouvent à un nouveau niveau de croisière près de 10% (plutôt que les 14% ou 15% de l'été 2017).

De plus, le PCQ et le NPDQ obtiennent ensemble une part non négligeable des intentions de vote. Ces partis étant tous deux fédéralistes, pourraient-ils fractionner et gruger le vote des électeurs libéraux insatisfaits avec le gouvernement actuel? Ce n'est qu'une hypothèse pour l'instant, mais ce n'est certainement pas un scénario à exclure. Les chiffres des prochains mois nous indiqueront si les appuis à ces partis se cristallisent ou se détériorent plus l'élection approche.

Nous possédons maintenant suffisamment de données pour compiler une nouvelle projection électorale Qc125. Je lance le simulateur sous peu et publierai les résultats au cours de la semaine.


* * *

Voici le rapport du sondage Mainstreet.



Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.