mercredi 11 avril 2018

Sondage Léger/LCN: le calme avant la tempête?

Un nouveau sondage Léger/LCN a été publié hier pendant l'émission La Joute et il confirme les tendances des derniers mois: la CAQ trône toujours en tête des intentions de vote, le PLQ oscille près de son plancher théorique de 30% et le PQ demeure troisième.

Ce sondage a été réalisé du 6 au 8 avril dernier avec un panel de 1019 internautes québécois de 18 ans et plus. L'échantillon a été pondéré afin d'être représentatif de la population québécoise.

Voici donc les données, après répartition des indécis et discrets, de ce premier sondage du printemps 2018:

La Coalition avenir Québec obtient 34% des intentions de vote, en baisse de trois points en comparaison avec le sondage Léger de mars dernier. Cette valeur est une continuité de la moyenne des derniers mois. D'ailleurs, la dernière projection électorale Qc125 publiée dans L'actualité le 8 mars dernier indiquait que la CAQ obtenait 34,1%. C'était « pile-poil », comme on dit.



Le Parti libéral du Québec grimpe de trois points et obtient 29% des intentions de vote. Le plancher théorique du 30% pour le PLQ semble donc ne tenir qu'à un fil.

Le Parti québécois demeure stable, en baisse d'un point, à 21% d'appuis. Il y a deux semaines, j'écrivais dans L'actualité que le vote péquiste était potentiellement le plus efficace des partis de l'Assemblée nationale et qu'il ne fallait pas prendre le PQ pour battu. Toutefois, avec seulement 21% des intentions de vote, le PQ se trouve sous sa « zone payante » et risque de perdre de nombreuses circonscriptions, particulièrement aux mains de la CAQ, s'il ne remonte pas de quelques points.

De son côté, Québec solidaire demeure à 9%. L'« effet Marissal » n'aurait donc pas eu d'incidence sur les intentions de vote au niveau national selon ce sondage, mais attention: l'effet Marissal, si effet il y a, pourrait être significatif au niveau local. Ce sera à suivre.

Voici la progression des sondages au Québec au cours des douze derniers mois:


Tel que mentionné plus haut, ce sondage confirme les valeurs moyennes actuelles­ telles que calculées par le modèle Qc125.

Regardons maintenant les sous-échantillons de ce sondage.



Les francophones


Chez le très important électorat francophone, la Coalition avenir Québec détient une avance solide de 16 points sur son plus proche rival. Avec 41% d'appuis, la CAQ serait en bonne position pour faire des gains de sièges significatifs.


Le Parti québécois vient en deuxième place avec 25% du vote francophone. Cela peut sembler comme une fraction raisonnable, mais comme la CAQ et le PQ rivalisent pour les mêmes votes dans l'est de la Montérégie, Laurentides-Lanaudière et la Mauricie, ce niveau d'appui au PQ pourrait être insuffisant pour espérer une remontée péquiste.

Les appuis francophones au Parti libéral du Québec se maintiennent à 16%, un niveau si bas que si ce chiffre devait se transférer dans l'urne en octobre, il n'y aurait probablement plus de députés libéraux hors de Montréal, Laval et l'Outaouais.

Voici la progression du vote francophone au cours des douze derniers mois:





La région métropolitaine de Montréal



Dans le grand Montréal, particulièrement grâce à ses appuis chez les non-francophones, le PLQ grimpe en tête avec 38%.


Fort de ses appuis dans les banlieues montréalaises, la CAQ est au deuxième rang est obtient 26%.







La région métropolitaine de Québec




Dans la région de Québec, les appuis à la CAQ ont grimpé dramatiquement au cours des derniers mois et ce sondage confirme cette tendance. Avec 47% dans la Capitale nationale, la CAQ pourrait être en position de rafler toutes les circonscriptions de la région - oui, même Jean-Talon et Taschereau, même si ces deux circonscriptions sont encore hautement incertaines.


Le PQ n'obtient pas la cote depuis plusieurs années dans la région de Québec, mais, comme nous pouvons l'observer sur le graphique ci-dessous, ces gains d'appuis pour la CAQ ont été puisés principalement aux dépens du PLQ.






Ailleurs au Québec



Dans le reste du Québec, la CAQ continue sa domination des intentions de vote avec une avance de 17 points sur le PQ.
C'est à l'automne 2017 que la CAQ s'est détachée du peloton et elle jouit depuis d'une confortable avance sur ses rivaux:






En conclusion



Tel que mentionné dans l'introduction de ce billet, ce sondage confirme les tendances des derniers mois. En effet, voici les moyennes et intervalles de confiance de la projection électorale Qc125 de mars 2018 en comparaison avec les données de ce sondage Léger/LCN:



Ni les chiffres du PLQ ou ceux de la CAQ ne devraient être affectés par les données de ce sondage. Pour ce qui est du PQ et de QS, ces nouvelles données pourraient les tirer vers le bas de quelques fractions de points à peine.

Est-ce le calme avant la tempête? Les élections générales auront lieu dans 173 jours après tout!


Dès que j'aurais des chiffres d'une autre firme (Ipsos? Mainstreet?), je compilerai une nouvelle projection électorale.

Bon mercredi à tous et toutes!


* * *

Voici le rapport du sondage Léger/LCN.




Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.