jeudi 17 mai 2018

La route vers 63 sièges est parsemée d'embûches...

Il y a quelques semaines, j'avais publié sur le site web de L'actualité des « Chemins vers la victoire » pour chacun des partis (Où sont les circonscriptions les plus sûres? 4 avril 2018). Il s'agissait des 125 circonscriptions du Québec classées en ordre de probabilité de victoire pour la CAQ, le PLQ et le PQ (la liste de QS ne comptait que 10 circonscriptions). Ces probabilités étaient calculées avec l'aide de 50 000 simulations d'élections générales de la projection électorale Qc125 du 8 mars 2018.

Nous répétons l'exercice aujourd'hui avec les données de la dernière projection électorale (24 avril 2018).


À propos des couleurs des cases:

  • Les couleurs normales des partis (PLQ rouge, CAQ bleu poudre, PQ bleu foncé, QS orangé) indiquent les circonscriptions solides dont la probabilité de victoire actuelle est supérieure à 80%;
  • Les couleurs pâles sont les comtés pivots qui penchent en faveur du parti associé à la couleur, où les probabilités de victoire se trouvent entre 60% et 80%;
  • Les cases blanches sont les pivots blancs, les circonscriptions  « too close to call », où aucun parti ne remporte au moins 60% des simulations.



La route vers 63 sièges pour la CAQ


Selon les données de la projection, la Coalition avenir Québec détient 44 comtés solides et est en tête dans neuf circonscriptions pivots.



[Cliquez pour agrandir]




La route vers 63 sièges pour le PLQ


De son côté, le Parti libéral du Québec détient 32 comtés solides et est en tête dans 10 circonscriptions pivots.




[Cliquez pour agrandir]




La route vers 63 sièges pour le PQ


Pour le Parti québécois, nous dénombrons 7 circonscriptions solides et 7 pivots.




[Cliquez pour agrandir]




La route vers 12 sièges pour QS


Finalement, Québec solidaire détient trois circonscriptions solides (celles que ce parti détient déjà) et est en tête dans un comté pivot (Hochelaga-Maisonneuve).



[Cliquez pour agrandir]


Pourquoi 12 sièges? Il s'agit d'un des seuils de reconnaissance officielle pour les partis politiques à l'Assemblée nationale - l'autre seuil est un vote populaire de 20% lors d'une élection générale. [Merci à David Levy, un lecteur qui m'en a fait la suggestion.]





Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.

mercredi 16 mai 2018

Carte de la projection Qc125 de l'Ontario: 16 mai 2018

Voici donc la carte de la projection électorale Qc125 du 16 mai 2018 pour l'Ontario.

Les pourcentages indiqués sur les cartes indiquent les probabilités, calculées avec les 50 000 simulations de la projection, qu'un parti remporte la circonscription.

Les cases aux couleurs pâles indiquent que ces circonscriptions sont des comtés pivots, où aucun parti ne remporte le comté dans plus de 80% des simulations. Les cases blanches représentent les pivots blancs, où aucun parti ne remporte plus de 60% des simulations, soit les circonscriptions les plus incertaines.

Attention: les limites des circonscriptions sur les liens suivants sont approximatives.

Je rappelle à mes lecteurs que les chiffres de cette projection ne constituent pas une prédiction sur le résultats de l'élection l'an prochain - il s'agit d'une projection du « maintenant ».

Cliquez sur les images pour accéder aux projections de chaque circonscription. Bonne lecture!




Est de l'Ontario




[Cliquez pour accéder à la page de la région]


Pour consulter les projections des circonscriptions de l'Est de l'Ontario, cliquez sur les liens suivants:




Centre de l'Ontario




[Cliquez pour accéder à la page de la région]


Pour consulter les projections des circonscriptions de le Centre de l'Ontario, cliquez sur les liens suivants:





Toronto et le GTA




[Cliquez pour accéder à la page de la région]


Pour consulter les projections des circonscriptions de Toronto et du GTA:





Hamilton-Niagara



[Cliquez pour accéder à la page de la région]


Pour consulter les projections des circonscriptions de la région d'Hamilton et Niagara, cliquez sur les liens suivants:





Sud-ouest de l'Ontario






[Cliquez pour accéder à la page de la région]


Pour consulter les projections des circonscriptions du Sud-Ouest de l'Ontario, cliquez sur les liens suivants:






Nord de l'Ontario



[Cliquez pour accéder à la page de la région]


Pour consulter les projections des circonscriptions du Nord de l'Ontario, cliquez sur les liens suivants:




Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.

Mise à jour de la projection Qc125 en Ontario: le PPCO en tête, le NPDO en hausse

Projection du vote populaire







Projection des totaux de sièges













Projection du vainqueur











Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.

lundi 14 mai 2018

Entrevue sur les ondes de CTV Montreal à propos des derniers sondages




Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.

dimanche 13 mai 2018

Les Coulisses du Pouvoir: analyse de la course en Ontario



Cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo (durée: 5 minutes)





Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.

Sondage Léger/Le Devoir/JdM: la CAQ toujours en tête

Après Ipsos la semaine dernière, la firme Léger publiait hier un nouveau sondage des intentions de vote des Québécois dans les pages des quotidiens Le Devoir et Le Journal de Montréal/Québec. Cette nouvelle étude s'inscrit dans les tendances des derniers mois, notamment que la CAQ demeure confortablement en tête des intentions de vote grâce à une importante avance auprès de l'électorat francophone.

Le coup de sonde a été réalisé avec un panel internet de 1018 répondants du 4 au 8 mai 2018.

Voici d'abord les résultats au niveau national:

La Coalition avenir Québec conserve la tête avec 35% des intentions de vote (soit le même résultat obtenu par le dernier sondage Ipsos/La Presse). Considérant la division actuelle du vote au Québec, le seuil de 35% pourrait certainement être suffisant pour accorder la victoire à la CAQ - mais la route vers les 63 sièges demeure ardue pour la formation de François Legault.


Le Parti libéral du Québec recule de trois points et obtient 26% des intentions de vote, ce qui égalise son plus bas total dans les sondages depuis son arrivée au pouvoir en 2014 (Léger avait aussi mesuré des appuis de 26% en mars). Comme nous le verrons plus bas, un tel résultat pour le PLQ laisse présager un effondrement du vote libéral francophone.

Le Parti québécois demeure stable avec un résultat de 22% de l'électorat. Cela fait maintenant un an que le PQ n'a pas enregistré des appuis supérieurs à 23% chez la firme Léger. D'ailleurs, comme vous pouvez le remarquer sur la figure suivante, les appuis au PQ sont demeurés étonnamment stables depuis les douze derniers mois selon Léger:


[Tous les sondages Léger publiés depuis mai 2017.]


De son côté, Québec solidaire obtient 10% des intentions de vote et semble avoir stoppé sa glissade amorcée à l'automne.

Finalement, le Parti conservateur du Québec et le Parti vert du Québec obtiennent 2% chacun. Le NPDQ ne reçoit que 1%.

Sommes toutes, les données de ce sondage sont donc hautement similaires à lorsque Léger était sur le terrain en avril. La CAQ, le PQ et QS grimpent tous d'un point (statistiquement négligeable) et le PLQ glisse de trois points (variation modeste, mais significative).

Voici les sondages, toutes firmes confondues, publiés depuis mai 2017:


[Tous les sondages Léger, Ipsos et Mainstreet publiés depuis mai 2017. Les traits colorés sont les moyennes pondérées calculées par le modèle Qc125.]


Regardons les sous-échantillons démographiques et régionaux de ce sondage: les francophones, la région de Montréal, la région de Québec et ailleurs au Québec.


Électeurs francophones



Ce coup de sonde de Léger ne mesure pas de mouvement significatif chez l'électorat francophone. En effet, la Coalition avenir Québec demeure confortablement en tête avec 41%, soit quinze points d'avance sur le PQ.


Les appuis anémiques des francophones au Parti libéral (16%) devraient être particulièrement inquiétants pour la troupe de Philippe Couillard. Un tel résultat dans l'urne en octobre se traduirait en à peine une trentaine de circonscription pour le PLQ.








Région métropolitaine de Montréal


Dans le grand Montréal, le Parti libéral demeure toujours au sommet avec 33%, mais l'écart avec la CAQ s'est considérablement rétréci. Considérant les appuis non-francophones au PLQ sur l'Île de Montréal, ces chiffres signifient que la CAQ jouit d'une avance importante dans la couronne du 450.












Région métropolitaine de Québec


Les firmes sur le terrain au Québec semblent unanimes: la région de Québec devrait être balayée par la CAQ à l'automne. Dans ce sondage Léger, la Coalition avenir Québec obtient 49% des répondants de la Capitale nationale, près de 30 points d'avance sur ses rivaux.


Le Parti québécois (20%) et le Parti libéral (17%) sont à égalité statistique au deuxième rang (attention: comme la région de Québec ne représente que 10% de la population totale du Québec, l'incertitude de ce sous-échantillon est plus élevée).







Ailleurs au Québec


Hors des deux centres urbains du Québec, la CAQ détient toujours une solide avance sur le PQ et le PLQ. Avec 41% d'appuis, nous pouvons commencer à considérer la possibilité que la CAQ soit en train de percer dans des régions où l'ADQ n'avait jamais été victorieuse - comme le Saguenay-Lac-Saint-Jean et les Cantons de l'Est.


Plus tôt cette semaine, sur les ondes de Paul Arcand au 98,5FM, Bernard Drainville déclarait que deux sondages internes coulés par la CAQ indiquaient que François Legault et son équipe avaient pris la tête dans deux circonscriptions: Rivière-du-Loup-Témiscouata et Gatineau. J'ai pris connaissance de ces sondages et, en effet, parmi les électeurs décidés, la CAQ serait effectivement en avance.

Toutefois, dans chacun de ces deux sondages dont la marge d'erreur avoisine ±4%, il y avait plus de 25% d'indécis... alors prudence. (Voici les rapports de ces sondages internes: Gatineau et Rivière-du-Loup-Témiscouata).







En conclusion


Comment ce sondage Léger se compare-t-il avec la dernière projection électorale Qc125 et le récent sondage Ipsos/La Presse? Voici:



Les sondages Ipsos et Léger de mai devraient faire grimper la CAQ quelque peu. Il y a un certain désaccord entre Ipsos (32%) et Léger (26%) sur les appuis au PLQ. La projection Qc125 du 24 avril se trouve entre ces deux valeurs.

Il en est de même pour le PQ, où la projection Qc125 est « pile-poil ».


D'ailleurs, considérez la figure suivante:



Il s'agit des sondages publiés par Ipsos, Léger et Mainstreet depuis l'automne 2017. Dans un prochain billet, j'étudierai les différences et similarités des résultats de ces trois firmes.

Bon dimanche à tous et toutes!


* * *

Pour consulter le rapport de ce sondage Léger, cliquez sur ce lien.




Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.

vendredi 11 mai 2018

Les inégalités de revenu entre hommes et femmes par circonscription

Selon les données du recensement canadien de 2016, les hommes québécois généraient des revenus moyens de $39 840 par année contre $35 571 pour les québécoises. Il s'agit d'un écart de $4 269 en faveur des hommes. Toutefois, cet écart ne se traduit pas nécessairement dans chacune des régions du Québec.

Nous explorons aujourd'hui les disparité régionales de ces écarts de revenus entre les hommes et les femmes. Sur les 125 circonscriptions au Québec, les hommes possèdent un revenu moyen supérieur aux femmes dans 115 d'entre elles. Parmi les 10 comtés où les le revenu moyen des femmes dépassent celui des hommes, 7 se trouvent sur l'Île de Montréal, deux en Outaouais (Hull et Pontiac) et une dans les Cantons de l'Est (Sherbrooke).

Lisez la suite de ce billet sur la page web de L'actualité.


Liste complète des données


Voici les écarts des revenus moyens des ménages par circonscription au Québec. Les données proviennent du recensement canadien de 2016.

  1. LaFontaine, Hommes +0.1k$
  2. D'Arcy-McGee, Hommes +0.3k$
  3. Taschereau, Hommes +0.3k$
  4. ♀ Sherbrooke, Femmes +0.3k$
  5. Gouin, Hommes +0.4k$
  6. ♀ Maurice-Richard, Femmes +0.5k$
  7. ♀ Pontiac, Femmes +0.5k$
  8. ♀ Marguerite-Bourgeoys, Femmes +0.7k$
  9. Nelligan, Hommes +0.8k$
  10. ♀ Saint-Laurent, Femmes +0.8k$
  11. Westmount–Saint-Louis, Hommes +0.8k$
  12. ♀ Rosemont, Femmes +0.9k$
  13. Jeanne-Mance–Viger, Hommes +0.9k$
  14. Viau, Hommes +1.1k$
  15. Ungava, Hommes +1.2k$
  16. Jean-Lesage, Hommes +1.3k$
  17. Hochelaga-Maisonneuve, Hommes +1.6k$
  18. Trois-Rivières, Hommes +1.8k$
  19. ♀ Notre-Dame-de-Grâce, Femmes +1.9k$
  20. Labelle, Hommes +2k$
  21. ♀ Hull, Femmes +2.1k$
  22. Bourget, Hommes +2.2k$
  23. Acadie, Hommes +2.3k$
  24. Rimouski, Hommes +2.3k$
  25. Chapleau, Hommes +2.4k$
  26. Bourassa-Sauvé, Hommes +2.5k$
  27. ♀ Laurier-Dorion, Femmes +2.5k$
  28. Marquette, Hommes +2.8k$
  29. Laporte, Hommes +2.9k$
  30. Laval-des-Rapides, Hommes +3k$
  31. Rivière-du-Loup–Témiscouata, Hommes +3.2k$
  32. Mercier, Hommes +3.3k$
  33. Marie-Victorin, Hommes +3.3k$
  34. Saint-Hyacinthe, Hommes +3.3k$
  35. Îles-de-la-Madeleine, Hommes +3.4k$
  36. Chicoutimi, Hommes +3.4k$
  37. Gaspé, Hommes +3.6k$
  38. Fabre, Hommes +3.7k$
  39. Châteauguay, Hommes +3.7k$
  40. Saint-François, Hommes +3.7k$
  41. ♀ Mont-Royal -Outremont, Femmes +3.8k$
  42. Joliette, Hommes +3.8k$
  43. Lévis, Hommes +3.8k$
  44. Jean-Talon, Hommes +3.9k$
  45. Papineau, Hommes +3.9k$
  46. Bertrand, Hommes +4k$
  47. Arthabaska, Hommes +4k$
  48. Laviolette-Saint-Maurice, Hommes +4k$
  49. Richmond, Hommes +4k$
  50. Matane-Matapédia, Hommes +4.1k$
  51. Johnson, Hommes +4.2k$
  52. Saint-Jean, Hommes +4.3k$
  53. Drummond–Bois-Francs, Hommes +4.5k$
  54. Charlesbourg, Hommes +4.6k$
  55. Chomedey, Hommes +4.7k$
  56. Vachon, Hommes +4.7k$
  57. Saint-Henri–Sainte-Anne, Hommes +4.8k$
  58. Groulx, Hommes +4.8k$
  59. Anjou–Louis-Riel, Hommes +4.9k$
  60. Verdun, Hommes +4.9k$
  61. Granby, Hommes +4.9k$
  62. Vanier-Les Rivières, Hommes +4.9k$
  63. Saint-Jérôme, Hommes +5.1k$
  64. Taillon, Hommes +5.2k$
  65. Mégantic, Hommes +5.2k$
  66. Bonaventure, Hommes +5.2k$
  67. Côte-du-Sud, Hommes +5.6k$
  68. Sainte-Marie–Saint-Jacques, Hommes +5.7k$
  69. Argenteuil, Hommes +5.9k$
  70. Berthier, Hommes +6k$
  71. Beauce-Nord, Hommes +6k$
  72. Vimont, Hommes +6.1k$
  73. Mirabel, Hommes +6.1k$
  74. Vaudreuil, Hommes +6.3k$
  75. Pointe-aux-Trembles, Hommes +6.4k$
  76. Prévost, Hommes +6.5k$
  77. La Pinière, Hommes +6.5k$
  78. Huntingdon, Hommes +6.6k$
  79. Terrebonne, Hommes +6.8k$
  80. Iberville, Hommes +7k$
  81. Gatineau, Hommes +7.1k$
  82. Jonquière, Hommes +7.2k$
  83. Robert-Baldwin, Hommes +7.3k$
  84. Soulanges, Hommes +7.5k$
  85. Nicolet-Bécancour, Hommes +7.6k$
  86. Beauce-Sud, Hommes +7.8k$
  87. Rousseau, Hommes +7.9k$
  88. Chauveau, Hommes +7.9k$
  89. Beauharnois, Hommes +8k$
  90. Richelieu, Hommes +8.1k$
  91. Montmorency, Hommes +8.1k$
  92. Orford, Hommes +8.2k$
  93. Chambly, Hommes +8.3k$
  94. Sainte-Rose, Hommes +8.4k$
  95. Sanguinet, Hommes +8.4k$
  96. Portneuf, Hommes +8.4k$
  97. Roberval, Hommes +8.4k$
  98. Charlevoix–Côte-de-Beaupré, Hommes +8.5k$
  99. Champlain, Hommes +8.5k$
  100. Bellechasse, Hommes +8.6k$
  101. Brome-Missisquoi, Hommes +8.6k$
  102. Mille-Îles, Hommes +8.7k$
  103. Les plaines, Hommes +8.7k$
  104. Masson, Hommes +8.7k$
  105. Lotbinière-Frontenac, Hommes +8.8k$
  106. Louis-Hébert, Hommes +9k$
  107. L'Assomption, Hommes +9.1k$
  108. Deux-Montagnes, Hommes +9.7k$
  109. Chutes-de-la-Chaudière, Hommes +10.3k$
  110. Verchères, Hommes +10.7k$
  111. Lac-Saint-Jean, Hommes +11.3k$
  112. René-Lévesque, Hommes +11.4k$
  113. Rouyn-Noranda–Témiscamingue, Hommes +11.5k$
  114. Dubuc, Hommes +11.8k$
  115. La Peltrie, Hommes +12.2k$
  116. Repentigny, Hommes +12.4k$
  117. Borduas, Hommes +12.5k$
  118. Maskinongé, Hommes +12.7k$
  119. Montarville, Hommes +13k$
  120. Jacques-Cartier, Hommes +13.2k$
  121. Abitibi-Ouest, Hommes +13.7k$
  122. Blainville, Hommes +13.9k$
  123. La Prairie, Hommes +15.2k$
  124. Abitibi-Est, Hommes +16.3k$
  125. Duplessis, Hommes +18.4k$

mardi 8 mai 2018

La campagne est lancée en Ontario: projection électorale Qc125 du 9 mai 2018

La campagne électorale en Ontario est maintenant lancée. Le Parti libéral de l'Ontario, au pouvoir depuis 2003, n'a que 29 jours pour convaincre l'électorat ontarien de lui redonner les clés de Queen's Park.

Les progressistes conservateurs de Doug Ford sont demeurés en tête dans chacun des sondages d'avril et semblent détenir un certain « momentum » à l'ouverture de cette nouvelle campagne­.

De son côté, la cheffe néo-démocrate Andrea Horwath parviendra-t-elle à convaincre les électeurs libéraux de se joindre à son équipe pour bloquer Doug Ford? Les trente prochains jours devraient être particulièrement intéressants.

Six sondages ont été publiés depuis la projection électorale Qc125 du 8 avril dernier par les firmes Mainstreet, Forum, Nanos, Léger, Pollara et Abacus. Les voici:


Un seul de ces sondages diffère substantiellement des autres: il s'agit du dernier d'Abacus Data qui ne mesure que six points d'écart entre le PPCO et ses rivaux. Les autres firmes indiquent tous que le PPCO est confortablement en tête - avec une avance qui varie de 10 à 17 points selon les autres firmes. Pour la liste complète des sondages de l'Ontario, visitez cette page.

Nous ajoutons donc ces sondages à la moyenne pondérée des derniers mois. Voici les chiffres publiés depuis le Nouvel An:


Les sondages utilisés dans cette projection sont soigneusement pondérés selon la taille de leur échantillon et leur date de terrain. Les sondages plus récents possèdent un poids plus important dans la pondération. L'historique des circonscriptions ontariennes (avec données transposées à la nouvelle carte électorale) est aussi un aspect important de la pondération du modèle.

À 29 jours du scrutin en Ontario, voici la projection électorale Qc125 du 9 mai 2018.


1. Projection du vote populaire


Sans surprise, le Parti progressiste conservateur de l'Ontario détient toujours la tête de la projection du vote populaire avec une moyenne de 42,5%, une baisse modeste de 0,6 point par rapport à avril 2018. Dans un système à trois partis comme celui de l'Ontario, une telle avance sur ses rivaux résulte généralement en un gouvernement majoritaire.

Au deuxième rang et en baisse encore une fois dans cette projection se trouve le Parti libéral de l'Ontario avec 26,7% de moyenne au vote populaire. Sous la barre des 30%, le vote du PLO est hautement inefficace de telle sorte que le PLO pourrait perdre énormément de sièges qui leur étaient acquis depuis longtemps, notamment dans l'est de l'Ontario et dans la couronne du 905.

En hausse significative de 1,9 point se trouve le Nouveau Parti démocratique de l'Ontario avec une moyenne de 24,1%. Le NPDO est-il en train de dépasser le PLO dans les intentions de vote des Ontariens? C'est trop tôt pour l'affirmer, mais les forts taux d'insatisfaction du gouvernement de Mme Wynne font en sorte que le vote « anti-Ford » pourrait commencer à se déplacer vers la formation de Mme Horwath. Les prochains sondages pourront confirmer ou infirmer cette hypothèse.

Finalement, le Parti vert de l'Ontario obtient une moyenne de 5,2%.


Voici les moyennes du vote populaire avec les intervalles de confiance de 95%:

Nous pouvons remarquer que les intervalles de confiance du PPCO ne croisent pas celui de ses rivaux. En effet, le PPCO remporte le vote populaire dans les 50 000 simulations de cette projection.

Comment ces appuis se traduisent-ils en sièges? Voici.



2. Projection des totaux de sièges



Fort d'une avance de plus de quinze points sur son plus proche rival, le Parti progressiste conservateur de l'Ontario remporte une moyenne de 83,3 sièges et se trouve confortablement en terrain majoritaire (le seuil de la majorité est de 63 sièges).

En deuxième place et, avec les chiffres actuels, en position favorable pour devenir l'opposition officielle à Queen's Park se trouve le Nouveau Parti démocratique de de l'Ontario avec une moyenne de 24,3 sièges. Il s'agit d'une hausse 2,6 sièges par rapport aux chiffres d'avril.

Finalement, le Parti libéral de l'Ontario, avec son vote inefficace grugé à la fois à droite et à gauche, demeure stable avec une moyenne de 16,4 sièges.


Voici les intervalles de confiance des totaux de sièges:


Nous pouvons d'ailleurs constater que l'intervalle de confiance inférieur du PLO se trouve à seulement 4,9 sièges, ce qui signifie que le PLO - s'il devait continuer de descendre dans les sondages - pourrait obtenir moins de huit sièges en juin prochain et donc perdre le statut de parti officiel à l'Assemblée législative.

Voici les distributions statistiques des totaux de sièges:



3. Projection du vainqueur



Avec une telle avance, il n'est pas étonnant de calculer le PPCO comme étant un net favori au départ de cette campagne. En effet, le PPCO remporte la totalité des 50 000 simulations d'élections générales de cette projection. Plus encore, la probabilité actuelle d'un gouvernement conservateur majoritaire est de 99,9%.

Ni les libéraux, ni les néo-démocrates ne remportent des simulations. De plus, aucune simulation ne se termine avec une égalité au sommet des totaux de sièges. Supposons hypothétiquement que ces chiffres tiennent jusqu'au 6 juin prochain et que le PPCO devait perdre l'élection, cela signifierait que toutes ces firmes de sondages auraient vastement surestimé le vote conservateur.

Mais l'historique récent des campagnes électorales au Canada nous indiquent que les campagnes peuvent tout chavirer. Campaigns matter.

Je suivrai avec attention les mouvements de l'opinion publique ontarienne au cours de cette campagne.



4. Distribution régionale


Pour la carte complète de cette projection, ainsi que les projections des 124 circonscriptions de l'Ontario cliquez sur ce lien.
http://blog.qc125.com/2018/05/carte-de-la-projection-electorale-qc125.html


Conclusion


En théorie, avec une telle avance, le PPCO n'a qu'à bien se tenir, ne faire aucune gaffe majeure et il devrait être porté au pouvoir le 7 juin prochain, n'est-ce pas?

N'en soyez pas si sûr: les campagnes électorales des dernières années au Canada ont comporté leurs lots de surprises. Même si les sondages au Canada ont généralement bien performé aux niveaux provincial et fédéral dans la dernière décennie, il y a eu des exceptions, notamment l'Alberta en 2012 (où les sondages donnaient le Wild Rose Party victorieux, mais les progressistes conservateurs l'ont emporté) et la Colombie britannique en 2013 (où le NPD semblait en route vers la victoire, mais les Libéraux de Christy Clark ont causé la surprise).

Néanmoins, si le PPCO devait perdre cette élection, ça serait alors une remontée historique de la part du vainqueur... Nous aurons des réponses dans 29 jours.





Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.