vendredi 8 mars 2019

Un important bémol sur le sondage Ipsos de lundi

Le sondage Ipsos/Global News publié mardi est le seul des quatre sondages de la semaine à mesurer les Conservateurs à 40% et le NPD à 20%, des sommets récents pour ces deux partis. je l'écris et le répète: attention aux chiffres aberrants. Ils font de bons clics, mais représentent rarement la réalité.

Néanmoins, les sondages sont des ensembles statistiques qui contiennent du bruit, alors il est tout à fait normal que certains chiffres sortent des moyennes et écarts actuels, particulièrement en moment de turbulence à Ottawa.

Le CEO d'Ipsos affirme que le PCC a pris une avance considérable dans le 905 (la couronne de Toronto) et qu'il pourrait balayer cette région. Vraiment?

Tiré de l'article de Global News:

Crucially, the Tories enjoy a commanding lead in the vote-rich 905 region surrounding Toronto. “The Conservatives have over a 20-point lead in the 905, which has the most seats that swing back and forth in any election campaign,” said Bricker. “With that kind of lead, they’re set to sweep the 905. If they sweep the 905, they probably win the election.”

Dans les tableaux d'Ipsos (vous pouvez les consulter ici), il est inscrit que les Conservateurs sont en tête dans la province avec 40% des électeurs décidés, contre 31% pour les Libéraux. Toutefois, l'échantillon non pondéré de l'Ontario est de 288 répondants. Avec un si petit sous-échantillon, la marge d'erreur d'un sondage probabiliste serait d'environ ±5,5%.

La région d'une 905 contient environ le quart de la population total de l'Ontario (eg 28 sièges sur 121). Donc, quel serait l'échantillon d'Ipsos sur le 905? Quelque part entre 65 et 80 répondants? Avec 80 répondants, la marge d'erreur explose à presque  ±11%. Même si Ipsos avait récolté 100 répondants du 905 (pour ensuite pondérer les résultats), la marge d'erreur d'un tel échantillon serait de ±9,5%.

Certes, les marges d'erreur indiquées ci-dessus ne sont valides que pour des échantillons aléatoires et donc ne s'appliquent pas pour des panels internet. Néanmoins, les résultats de panels internet contiennent toute de même de l'incertitude!

Donc, à moins que le CEO d'Ipsos possède des chiffres qu'il n'a pas publiés ou partagés avec le public (et c'est tout à fait possible), il ne peut absolument pas déclarer de telles affirmations et être pris au sérieux.

Mais bon, ça génère beaucoup de clics.



Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.